Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Magic Leap, navires verts, robot humanoïde Pyrène ... les innovations qui (re)donnent le sourire

| | | | | | |

Par publié le à 12h43

Magic Leap, navires verts, robot humanoïde Pyrène ... les innovations qui (re)donnent le sourire

Pyrene : le robot humanoïde qui peut visser ou percer. crédits : CNRS

Difficile de commencer la semaine du bon pied ? La rédaction d’Industrie & Technologies a repéré les actualités liées à l’innovation qui devraient vous mettre de bonne humeur. Car en matière d’innovations et de technologies, ça bouge et ça avance dans le bon sens, Et on vous le prouve !

Réalité virtuelle : la vérité sur Magic Leap et sa "réalité cinématique" pour bientôt !?

La start-up californienne Magic Leap fait parler d’elle depuis plus de deux ans du fait de sa technologie de « réalité cinématique », mais sans jamais avoir dévoilé plus d’informations que celles que nous vous présentions en octobre 2014. Un cliché publié samedi 11 février lève une petite partie du voile. On y voit une partie du prototype baptisé PEQ0 (pour « Product Equivalent 0 »). Sur un homme pris de dos, on voit un ordinateur dans un sac à dos relié à des lunettes du type Hololens. Le cliché a été fourni par une source anonyme. D'après la revue Business Insider,Rony Abovitz, le PDG de Magic Leap, fera la démonstration cette semaine d'un modèle utilisant une ceinture assortie de modules au lieu du sac à dos présent sur la photo.

FactoLab : un laboratoire public-privé sur les robots collaboratifs

Après PSA début février avec la plateforme CEA Tech, Michelin aussi met un pied de plus dans l’usine du futur en s’appuyant sur un partenariat public-privé : FactoLab. Inauguré vendredi, il s’agit d’un centre R&D que Michelin partage avec trois laboratoires de recherche universitaires clermontois. Objectif annoncé : développer des robots collaboratifs et des dispositifs connectés au service des opérateurs de production. Pour le groupe Michelin, la création de FactoLab ouvre  la possibilité de travailler avec les meilleurs chercheurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes dans des domaines tels que les sciences cognitives.

Pyrène : dernier né des robots humanoïdes pour l’industrie

« Une première pour un robot humanoïde bipède », affirme Philippe Souères, à propos du robot Pyrène, qui vient d’arriver au LAAS-CNRS (Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes), à Toulouse. Pyrène a des mensurations très proches de celle d’un homme : 1,75 mètre pour 100 kg. Il dispose de 32 degrés de libertés, et est doté de pinces de préhension ou d’outils et pour effectuer des actions complexes comme visser ou percer ! Des capacités qui seront notamment exploitées pour des programmes de R&D industriel avec Airbus.

Le monde du maritime vire au vert

« Le monde du maritime vire au vert » : ce sont les mots de Frédéric Pouget, directeur des opérations maritimes et portuaires pour la Britanny Ferries. Celle-ci a donné l’exemple en commandant un ferry propulsé au GNL (Gaz Naturel Liquéfié) qui devrait entrer en service en 2019, soit le premier ferry au gaz sur l’arc Atlantique ! Une tendance générale sur les gros navires, due aux évolutions de réglementation et des innovations de la motorisation et de l’approvisionnement au GNL.  

La fusion nucléaire prête au Canada en 2030 ?

Selon un rapport d’universités et de sociétés privées, le Canada possède suffisamment d’expertises technologiques pour développer un démonstrateur de réacteur à fusion nucléaire en 2030, titrait un article publié sur le site du généraliste de l'industrie l’Usine Nouvelle la semaine dernière. Des startups y redéveloppent d’anciennes technologies de fusion devenues possibles grâce aux nouvelles puissances de calcul disponibles.

Avec Argo AI, Ford accentue ses efforts vers le véhicule autonome

Ford va investir 1 milliard de dollars sur les cinq prochaines années dans Argo AI, une start-up spécialisée dans l'intelligence articifielle créée par deux anciens de la division voiture autonome à Google et Uber. L'ambition de Argo AI est de développer un système reproduisant le comportement d'un conducteur, de manière virtuelle. De quoi, donc, aider Ford à fabriquer son « conducteur virtuel », qu’il veut développer pour 2021.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur