Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Ludovic Le Moan à la conquête du monde des objets connectés

| | | |

Par publié le à 07h51

Ludovic Le Moan à la conquête du monde des objets connectés

Qu'ils soient plutôt agitateurs d'idées ou orchestrateurs de talent, passionnés de technique ou fins analystes de ses usages, les cinquante pesonnalités dont nous vous proposons de découvrir le portrait jouent un rôle majeur dans l'innovation en France. C'est le cas du patron de Sigfox, une entreprise qui a imaginé un réseau bas-débit pour l'Internet des objets, valorisée à un milliard d'euros.

Ludovic Le Moan a l’entreprise dans la peau. Après le leader de la curation sur Internet Scoop it, il a créé Sigfox. En faisant un pari audacieux et paradoxal à l’heure du haut débit : assurer à ses usagers une couverture bas débit des données sur une longue distance. Cinq ans après la création de Sigfox, son réseau connecte déjà plus de 100 000 objets, sur 90 % du territoire français, et progresse dans le monde entier. Et est promis à un bel avenir, avec l'explosion des objets connectés, qui pourrait conduire de très nombreux industriels à se tourner vers Sigfox.

Entrepreneur insatiable, Ludovic Le Moan n’a pas débuté avec Sigfox. A 51 ans, cet ingénieur de l’Ensimag en est à sa troisième création d’entreprise. Il a fait ses armes en tant que technico-commercial avant de prendre la direction du groupe Coframi, qu’il quitte en 2000. Il fonde alors Anyware Technologies, un des premiers spécialistes du logiciel du traitement des données objets (M2M). En 2008, l’entreprise est achetée par Wavecom pour 13 millions d’euros. Une nouvelle occasion pour Ludovic Le Moan de rebondir et de créer avec Marc Rougier rien de moins que Scoop it, aujourd’hui leader de la curation sur Internet.

Puis Ludovic Le Moan rencontre l’ingénieur toulousain Christophe Fourtet. Celui-ci porte un projet original de réseau bas débit dédié à l’Internet des objets. Les réseaux traditionnels (GSM, GPRS, 3G, 4G, etc.) optimisés pour les applications téléphoniques s'avèrent souvent  surdimensionnés lorsqu'il s'agit de transmettre de faibles quantités de données. La technologie de Christophe Fourtet permet de transmettre les données sur plusieurs dizaines de kilomètres avec une dépense énergétique de quelques milliwatts. En décembre 2010, Ludovic Le Moan prend la tête de Sigfox, créée en 2009. Aujourd’hui, l'entreprise a installé 1 400 antennes en France. L’Espagne, la Grande-Bretagne, les Pays-Bas. Très prochainement, le Portugal, l’Italie, la Belgique, la Suisse, l’Allemagne et la Pologne seront équipés. 25 pays d’Afrique seront également couverts d’ici à la fin de l’année, selon l’entrepreneur, qui se voit aussi conquérir l’Amérique du Nord et l’Asie. Le groupe réalise 4 à 5 millions d’euros de chiffre d’affaires et s’apprête à lever 100 millions d’euros pour une valorisation proche de 1 milliard d’euros.

Outre son activité à la tête de Sigfox, Ludovic Le Moan est aussi président de la Tic Valley, une association qui regroupe 23 start-up et PME innovantes dans le domaine des TIC à différents stades de leur développement, et qu’il rêve déjà en « IoT Valley », un véritable écosystème des objets connectés que Sigfox a tout intérêt à voir se développer.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur