Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Logiciel de simulation système sous Modelica

| | |

Par publié le à 12h47

Logiciel de simulation système sous Modelica

Un logiciel basé sur Modelica

L’éditeur ITI poursuit le développement de sa suite SimulationX. Sa dernière mouture apporte une meilleure gestion des flux d’énergie, plus de modèles de composants et systèmes, ainsi que de nouvelles interfaces vers les logiciels tiers.

ITI renforce son positionnement sur le marché de la simulation numérique en lançant SimulationX 3.5, la dernière version de sa plate-forme de simulation intégrant à la fois le contrôle, les actionneurs multi-physiques et le multi-corps.

Elle supporte le langage Modelica 3.2 et, de ce fait, l’ensemble des améliorations qui en découlent. En particulier, la prise en charge des connecteurs Stream et de la librairie Modelica.Media, permet la modélisation de circuits thermo-hydrauliques. Autre amélioration majeure, l’intégration de l’opérateur homotopy simplifie l’étape fastidieuse d’initialisation des modèles.

Concernant le post-traitement, cette version apporte deux principales améliorations. Le Power Balance facilite l’identification des flux d’énergie dans le système étudié, aussi bien de manière globale qu’au niveau de chaque sous-système. Quelle que soit la physique, les puissances sont automatiquement calculées et classifiées selon 4 types : source, stockage potentiel, stockage cinétique et perte.

D’importants changements ont été apportés aux fenêtres résultats. L’implémentation de GDI+ améliore la gestion des courbes contenant jusqu’à 1 million de points. De plus, il est maintenant possible d’appliquer des opérations (somme, différence, produit, filtres…) sur les résultats par simple drag&drop sans avoir à relancer de simulation. Enfin, l’ergonomie a été repensée. Les courbes peuvent être mises en forme en lignes et colonnes sur plusieurs pages ou/et dans plusieurs fenêtres.

Des bibliothèques plus performantes

Les bibliothèques de modèles ont été aussi enrichies : vannes hydrauliques 2 voies commandées en pression ; embrayage à crabots ; port thermique permettant de prendre en compte l’échauffement des machines électriques ; nouveau paramétrage des moteurs asynchrones ; simulation Temps Réel de circuits diphasiques ; nouveaux fluides thermiques (R407C, R134a, R744 et R1234yf). Trois nouvelles bibliothèques de modèles font leur apparition : Hybrid Powertrains ; Brakes ; Industrial Utilities qui aborde directement le thème de la gestion de l’énergie.

Notons aussi une meilleure intégration du multi-corps en 3D et une nouvelle offre en 2D avec Planar Mechanics pour la modélisation des systèmes mécaniques dans le plan et Belt Drives comprend des modèles de poulies et de courroies

Côté communication SimulationX autorise l’export de modèles FMU (Functional Mock-up Unit) sans rupture de la chaîne de simulation. Les capacités d’interfaçage ont également été étoffées. Il est maintenant possible d’exporter les modèles SimulationX vers ETAS LabCar (via Matlab Simulink Coder) et VehicleSim (CarSim, BikeSim et TruckSim).

En outre, l’import de matrice modale réduite a été étendu. Il offre désormais une interface directe avec Ansys, Comsol Mechanics et MSC Nastran.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.itisim.com/simulationx/

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur