Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Logiciel de programmation au pied de la machine

| | | | | | |

Par publié le à 13h48

Logiciel de programmation au pied de la machine

Faciliter les adaptations de programmes ISO au pied de la machine

Avec son outil XCAP ISO Box, GP Software comble un vide dans la programmation CN, en adressant la programmation au pied de la machine. Evitant ainsi de nombreuses heures d’immobilisation machine.

La programmation manuelle d’une machine-outil à Commande Numérique n’a pas disparu des ateliers, loin s’en faut. La modification de programmes anciens est le cas le plus fréquemment rencontré. Il n’est pas toujours possible de relancer une génération de code ISO par un logiciel de FAO, par exemple si on ne dispose pas du modèle CAO. Il n’est surtout pas toujours rentable de le faire pour quelques modifications apportées dans le programme final ou pour des pièces simples.

GP Software, éditeur des solutions de FAO et de DNC XCAP, l’a bien compris. « Nous constatons tous les jours chez nos clients usineurs que la programmation manuelle reste une alternative efficace et souple. Nous avons donc décidé de compléter notre offre dans ce domaine », précise son fondateur et dirigeant, Philippe Gabriel.

XCAP ISO Box regroupe l’ensemble des fonctions facilitant la programmation manuelle en les enrichissant du multifenêtrage. Grâce à lui, l’éditeur ISO s’avère encore plus pratique pour créer un nouveau programme à partir de codes plus anciens. Le multifenêtrage est aussi particulièrement utile pour comparer des programmes, pour poser des synchronisations et gérer les temps d’attente. Cette nouveauté a déjà séduit de nombreux décolleteurs dont les machines sont équipées de plusieurs broches et tourelles. L’éditeur permet aussi de connaître la signification d’une instruction d’un simple survol de la souris, facilitant la vérification comme l’apprentissage.

« Il reste néanmoins que l’écriture des blocs et le calcul des points ne sont pas toujours aisés. Car si l’ISO n’est pas une langue morte, on ne peut pas dire qu’elle soit naturelle. D’autant que chaque armoire apporte son vocabulaire. Le personnel de l’atelier peut vite se trouver en situation de blocage. Nous avons voulu aller plus loin dans l’assistance à la programmation manuelle ».

XCAP ISO Box et les ISO-Formes

L’équipe de GP Software a remarqué une fonction appréciée des opérateurs sur les armoires de commande Fanuc, les formes fixes. Elle a élargi ce concept à tous les types d’armoires et l’a rendu accessible au sein d’une nouvelle fenêtre.

XCAP ISO Box permet désormais, en cours d’édition d’un programme ISO, d’appeler des séquences prédéfinies, les ISO-Formes. Par exemple, la sélection d’une ISO-Forme ‘‘appel d’outil’’ dans l’ISO Box génère une suite d’instructions.
 

                                    

                         L’ISO Box assiste l’opérateur dans l’écriture de séquences lors 
                      d’une programmation manuelle. L’opérateur complète simplement 
                        les valeurs numériques associées à chaque mot de la séquence.


Les ISO-Formes sont créées puis enregistrées par l’utilisateur sous forme de bibliothèques adaptées à chaque armoire. Elles peuvent aussi être graphiquement associées à des illustrations du manuel de programmation de l’armoire afin d’être plus faciles à sélectionner et à interpréter.
 

                                    

                            Des illustrations du manuel de programmation de l’armoire 
                                         peuvent être associées aux ISO-Formes.


Nouvelle fenêtre graphique

Le multifenêtrage de l’éditeur ISO d’XCAP a également été mis à profit pour proposer l’affichage simultané du programme et du logiciel graphique XCAP PDC, un outil 2D apprécié des clients de GP Software, afin de permettre le calcul rapide de points.

Dans cette nouvelle fenêtre, l’opérateur peut esquisser rapidement des contours (ou importer des plans au format DXF ou DWG), puis piquer sur cet éditeur les coordonnées ou distances nécessaires à son programme.
 

                                    

                                  L’éditeur XCAP s’enrichit d’une fenêtre graphique 
                                      pour permettre un calcul rapide des points.


« Le travail au pied de la machine est délaissé par les grands éditeurs alors que c’est à ce stade que l’heure perdue est la plus chère et la plus critique. Une nouvelle fois, nous apportons aux opérateurs des outils accessibles qui leur manquent à l’atelier. L’ISO Box et les ISO-Formes contribuent aussi à une meilleure standardisation des programmes », conclut Philippe Gabriel ».

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.gpsoftware.fr
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur