Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

LinObject lance l’OpenPLM

| |

Par publié le à 02h48

LinObject lance l’OpenPLM

Une solution qui dispose de toutes les fonctionnalités d'un PLM classique

Une start-up bretonne lance une solution PLM basée sur une approche Open Source. Nous avons rencontré Philippe Joulaud, son fondateur qui nous a expliqué sa démarche.

« Il suffit de voir le démarrage des activités des offreurs de solutions d’OpenERP ou d’OpenCRM pour se convaincre qu’il existe un marché pour l’OpenPLM », se rassure Philippe Joulaud, fondateur de LinObject, société rennaise qui va lancer prochainement son offre OpenPLM.

Il faut dire que l’entrepreneur sait de quoi il parle puisque ingénieur en conception mécanique il a participé et géré la mise en place, puis le démarrage de plusieurs solutions PLM chez des équipementiers automobiles.

Aujourd’hui force est de constater que les solutions proposées par les éditeurs traditionnels sont couteuses en terme de licences et rigides donc difficiles à adapter exactement aux besoins des entreprises. Ce qui bien souvent décourage les PME.

« C’est pourquoi nous misons sur une approche Open Source, beaucoup plus démocratique en termes de coût puisqu’il n’y a pas de licences à acheter, ce qui représente 1/3 des investissements dans un PLM traditionnel, et aussi beaucoup plus souple à mettre en place puisque les utilisateurs ont accès à l’ensemble du code du logiciel pour faire les adaptations dont ils ont besoin ».

LinObject a pour ambition de rendre la technologie PLM accessible aux plus grand nombre, en particulier aux PME/PMI, et de favoriser l’ingénierie numérique collaborative quels que soient les outils et systèmes de CFAO en place.

Des briques Open Source

Pour développer sa solution, LinObject a fait appel à des briques logicielles telles le framework Web Django ou les moteur de recherche plein texte Xapian. « Mais cette approche modulaire ne nous dispense pas d’avoir en interne les compétences techniques nécessaires pour maitriser, maintenir à niveau et développer ces outils, ainsi que le savoir-faire pour optimiser leur fonctionnement global ». Et de fait, OpenPLM est le fruit de plus de 2 années de développement et LinObject dispose de 6 personnes en développement.

« La solution OpenPLM V1.0 est libre au téléchargement dans sa version standard. Les clients peuvent donc entièrement consacrer leurs ressources à la définition, la mise en place et la gestion de leur projet PLM, avec notre aide ou celle de partenaires agréés s’ils le souhaitent. OpenPLM est une alternative efficace aux solutions commerciales pour collaborer plus facilement et interagir plus rapidement dans l’entreprise ou inter entreprises ». Et depuis quelques jours, 1 000 téléchargements ont déjà été effectués.

« Suite à cela nous sommes maintenant en discussion avec plusieurs entreprises pour leur apporter le service nécessaire à l’implémentation de notre solution et à la formation des utilisateurs. Et cela dans des domaines aussi divers que l’énergie, l’électronique grand public ou la gestion d’événements ».

De multiples interfaces

La publication de la version 1.0 d’OpenPLM fait suite à la mise en ligne de plusieurs versions intermédiaires qui ont permis de qualifier la solution. Par sa couverture fonctionnelle elle répond aux besoins exprimés par les entreprises intéressées par une démarche PLM : simplicité d'utilisation ; flexibilité ; interopérabilité avec les solutions métiers ; capacités d’enrichissement.

« Les champs d’application dans la chaîne PLM sont nombreux, de la classique GDT à la gestion de configuration, en passant par la gestion des données de simulation. Nous espérons des partenariats productifs avec tous ceux qui adopteront OpenPLM comme plate-forme Open Source pour le développement de leurs activités », conclut Philippe Joulaud.

Des interfaces avec Subversion, GoogleDoc, OpenOffice/LibreOffice, Thunderbird, Code_Aster/Salome et FreeCAD sont disponibles en standard, ainsi qu’un module permettant de visualiser directement dans un navigateur internet les objets 3D au format STEP. Une interface avec MS Office est par ailleurs commercialisée. OpenPLM est disponible en français, anglais, espagnol, chinois, japonais et russe.

Basée à Saint Grégoire près de Rennes (35) et labellisée Jeune Entreprise Innovante, LinObject est accompagnée par Rennes Atalante et a reçu le soutien d'OSEO et d'Ark'Ensol (fondation du Crédit Mutuel).

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.linobject.com

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur