Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

LesGarages.XYZ : un accélérateur pour les projets hardware sur Paris-Saclay

| | | |

Par publié le à 09h52

LesGarages.XYZ : un accélérateur pour les projets hardware sur Paris-Saclay

L'accélérateur de projets "hardware" LesGarages.XYZ vise une triple ambition : accélération, collaboration, immersion.

Sur Paris-Saclay, une équipe a l’ambition d’ouvrir un accélérateur de projets « hardware ». L’idée ? Se situer en bout de chaîne du processus de maturation d’un produit, pour accélérer sa phase de pré-industrialisation. Bertrand Marquet, du fablab interne de Nokia, nous a détaillé en exclusivité les ambitions de ce lieu dédié à l'innovation.

Bertrand Marquet veut mettre de l'agitation sur Paris-Saclay. Après plusieurs années passées au sein du fablab interne de Nokia (ex Alcatel-Lucent) qu’il a contribué à créer, puis animé, ce spécialiste de l’open innovation se lance dans un nouveau projet sur le plateau de Saclay qui se focalisera sur l’accélération de projets « hardware ».

« Je suis parti de mon expérience en entreprise et de la façon dont les start-up utilisent les fablabs, explique Bertrand Marquet. C’est très bien pour réaliser un premier prototype, mais ça ne suffit pas dès qu’on veut passer à la phase d’industrialisation. Il y a aujourd’hui pas mal de lieux d’innovation du type des fablabs. Nous voulons rajouter une pièce au puzzle. Notre idée : mettre à disposition une micro-usine, pour répondre à un enjeu : monter à l’échelle préindustrielle très vite. » 

Electronique, fabrication additive, plasturgie... feront partie des secteurs visés

Concrètement, cette « micro-usine » prendra la forme d’un bâtiment dont la construction pourrait démarrer dans l’année, intégré au cluster Paris-Saclay. Il pourra alors accueillir des équipes pour quelques semaines en « programme immersif ». Ce lieu préindustriel où pourront être réalisées de petites séries ne contiendra plus des machines de fablabs proprement dit, mais des imprimantes 3D de grandes dimensions, des lignes de montage de composants électroniques (CMS), des machines industrielles à commande numérique (tours, fraiseuses), des découpeuses très grand format, des plateformes robotiques, de l’injection plastique… « En termes de secteurs visés, nous sommes partis sur des équipements généralistes, explique Bertrand Marquet. Mais les secteurs de l’électronique, de la fabrication additive, de la mécanique et de la plasturgie feront partie des secteurs particulièrement visés.

Un bâtiment construit sur mesure

Le bâtiment lui-même sera porteur de signification pour le projet. « Nous avons voulu un bâtiment innovant, qui reflète notre volonté d’agilité. Il n’y aura par exemple aucune cloison fixe. » Au milieu du bâtiment, un espace mutualisé sera entouré de plusieurs ateliers attribués aux différents projets. Au sein de Paris-Saclay, le projet côtoiera les universités et grandes écoles prestigieuses qui constituent l’université Paris-Saclay, ainsi que les centres de R&D de très grands groupes … Soit une valeur ajoutée et de fortes compétences technologiques à proximité. « Station F, qu’a ouvert Xavier Niel récemment est plus centré sur le développement du business et des partenariats dans le domaine des services et du logiciel. C’est une dimension, qu’il est logique d’installer à Paris même. Nous sommes pour notre part en bout de chaine d’innovation industrielle et technologique, qui a du sens à Paris-Saclay. »

X pour accélération, Y pour horizontalité, Z pour immersion

PME, grands groupes, start-up matures…, sont toutes invitées, pourvu qu’il s’agisse d’accélération de projet, dans un esprit complémentaire de celui des fablabs. Le choix du nom de code du projet : LesGarages.XYZ le reflète. XYZ fait écho aux trois axes d’une représentation en trois dimensions : X pour l’accélération, soit le fait de passer du prototype à la production industrielle ; Y pour l’horizontalité, soit la collaboration et l’agilité qu’offre la présence des autres équipes ; et Z pour l’immersion/cohésion : le côté vertical, qui doit permettre à l’équipe, le temps du projet d’être en vase clos et qui s’inscrit, là aussi, dans l’architecture bâtiment, doté d’un atelier au rez-de-chaussée, d’un espace détente/convivialité au premier étage, et des logements au second étage.

Trois autres personnes portent le projet avec Bertrand Marquet : les trois autres cofondateurs Christian Van Gysel, Mathieu Lebouc (architecte) et Pascale Ribon. Le lieu pourrait ouvrir dès 2018. L’équipe est en levée de fonds et veut catalyser autour de son projet les acteurs de Paris-Saclay. Les précisions sur le projet sur le site https://lesgarages.xyz/ .

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur