Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Les lauréates des bourses Unesco - l'Oréal pour les Femmes et la Science

| |

Par publié le à 15h00

Quinze jeunes chercheuses en sciences de la vie, venant de 15 pays, ont reçu les bourses 2008. Elles permettront à ces jeunes femmes de poursuivre leurs travaux de recherche dans un laboratoire d'accueil, hors de leur pays d'origine. Cinq chercheuses de r


Lancé en 1998 par l'Unesco et l'Oréal, le programme pour les Femmes et la Science a été la première récompense internationale dédiée aux femmes de science. Accordées chaque année depuis 2000, les Bourses permettent aux doctorantes et post-doctorantes récompensées de poursuivre leurs travaux de recherche dans un laboratoire d'accueil hors de leur pays d'origine. Depuis 2006, elles reçoivent un montant maximal de 40 000 dollars US pour une durée de deux ans.

Les projets de recherche des Boursières sont soumis au comité de sélection des bourses par les Commissions Nationales pour l'Unesco. Les travaux sélectionnés portent souvent sur des sujets ayant des perspectives d'application sur les besoins de la population locale ou étudient des thèmes très originaux, comme par exemple : la caractérisation d'un gel de poisson-chat aux propriétés cicatrisantes ou l'étude par IRM des interactions entre différentes zones du cerveau chez les patients sains et déprimés.

Avec cette promotion, le programme des Bourses Unesco - l'Oréal a récompensé, à ce jour, 120 boursières dans 67 pays.

Les lauréates 2008 sont :

Afrique :

  • - Yonelle Dea Moukoumbi (Gabon). Agronomie : diversité génétique et valorisation des nouvelles variétés de riz (Nerica) en Afrique.
    Institution d'accueil : Africa Rice Centre, Cotonou, Bénin.
  • - Maria Joao Rodrigues (Mozambique). Biologie marine : évaluation de la prévalence des maladies des coraux du Sud-Ouest de l'Océan Indien.
    Institutions d'accueil : ARC Center of Excellence for Coral Reef Studies, James Cook University, Australie ; Institute of Marine Science, Zanzibar, Tanzanie et Wildlife Conservation Society, Kenya.
  • - Hanneline Adri Smit (Afrique du Sud). Phylogéographie comparative : exploration des facteurs historiques susceptibles d'avoir modelé la biodiversité actuelle dans deux régions voisines d'Afrique du Sud.
    Institution d'accueil : University of California, Berkeley, Etats-Unis.
Amérique Latine - Caraïbes :

  • - Carolina Trochine (Argentine). Écologie : étude des effets de l'azote et du phosphore sur les écosystèmes des lacs en Argentine.
    Institution d'accueil : Natural Environmental Research Institute, University of Aarhus, Danemark.
  • - Andrea Von Groll (Brésil). Microbiologie : recherche des génotypes de Mycobactérium tuberculosis particulièrement virulents dans une région du Brésil.
    Institution d'accueil : Institut de médecine tropicale Prince Léopold, Anvers, Belgique.
  • - Lina Maria Saavedra Diaz (Colombie). Écologie de la conservation : gestion des pêcheries côtières traditionnelles en Colombie.
    Institution d'accueil : University of New Hampshire, Durham, Etats-Unis.

Asie - Pacifique :

  • - Made Tri Ari Penia Kresnowati (Indonésie). Technologie de biotraitement : conception d'un prototype de bioréacteur pour la production de cellules souches.
    Institution d'accueil : Department of Chemical Engineering, Monash University, Melbourne, Australie.
  • - Naranjargal Dashdorj (Mongolie). Neuroscience : étude par IRM des interactions entre différentes zones du cerveau chez les patients sains et déprimés.
    Institution d'accueil : School of Medical and Surgical Sciences, University of Nottingham, Royaume-Uni.
  • - Susanna Phoboo (Népal). Écophysiologie : étude de l'écologie et de la physiologie de Chiraito, plante médicinale du Népal.
    Institution d'accueil : Department of Plant, Soil and Insect Sciences, University of Massachusetts, Amherst, États-Unis.


États Arabes :

  • - Jamillah Zamoon (Koweït). Biologie structurale : caractérisation d'une protéine aux propriétés cicatrisantes produites par le poisson-chat.
    Institution d'accueil : Rosalind Franklin University, Chicago, Etats-Unis.
  • - Magda Bou Dagher Kharrat (Liban). Sciences environnementales : évaluation de la diversité écologique et génétique de la flore libanaise.
    Institution d'accueil : Université de Paris Sud XI, France.
  • - Hakima Amjres (Maroc). Microbiologie : caractérisation des bactéries productrices de sucres en milieux extrêmes (sources chaudes ou conditions hyper-salines).
    Institution d'accueil : Faculté universitaire des sciences agronomiques, Gembloux, Belgique.

Europe - Amérique du Nord :

  • - Federica Migliardo (Italie). Biophysique : étude des mécanismes de protection développés par des organismes en conditions extrêmes (pression, sel, température, acidité).
    Institution d'accueil : Laboratoire de Dynamique et Structure des Matériaux Moléculaires, Université de Lille I, France.
  • - Alma Tostmann (Pays-Bas). Sciences biomédicales : effet du diabète de type 2 sur l'efficacité des traitements antituberculeux chez les patients tanzaniens.
    Institution d'accueil : Kilimanjaro Christian Medical Centre, Moshi, Tanzanie.
  • - Maja Zagmajster (Slovénie). Biologie de préservation : Analyse de la faune souterraine des Alpes Dinariques des Balkans.
    Institutions d'accueil : University of Florida, Gainesville, et American University, Washington, DC, Etats-Unis.

En plus de ces 15 Bourses internationales, 5 éminentes chercheuses de renom en sciences de la vie (une par continent) ont été nommées Lauréates de la 10e édition des Prix l'Oréal - Unesco pour les Femmes et la Science le 05 octobre dernier. Ces femmes, qui sont des modèles pour les générations à venir, viennent de recevoir leur prix à l'occasion de l'attribution des Bourses.

Ces lauréates sont :

  • - Afrique & Etats arabes : Professeur Lihadh Al-Gazali, Clinical Genetics & Pediatrics, UAE University, Emirats Arabes Unis "Pour avoir caractérisé de nouvelles maladies génétiques".
  • - Amérique latine : Professeur Ana Belen Elgoyhen, Institute for Genetic Engineering & Molecular Biology (CONICET), Buenos Aires, Argentine, "Pour sa contribution à la compréhension des fondements moléculaires de l'audition".
  • - Amérique du Nord : Professeur Elizabeth Blackburn, Biology & Physiology, University of California, San Francisco, Etats-Unis, "Pour la découverte de la nature et de la maintenance des extrémités chromosomiques et de leurs rôles dans le cancer et le vieillissement".
  • - Asie-Pacifique : Professeur auxiliaire V. Narry Kim, School of Biological Sciences, Seoul National University, République de Corée, "Pour avoir élucidé plusieurs étapes clés de la formation d'une nouvelle classe de molécules d'ARN régulatrices de gènes".
  • - Europe : Professeur Ada Yonath, Structural Biology, Weizmann Institute of Science, Rehovot, Israël, "Pour ses études structurales du système de synthèse des protéines et du mode d'action d'antibiotiques".

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.forwomeninscience.com & http://www.unesco.org
Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur