Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Récupération des plastiques marins, planeur d'Airbus, voilier autonome… les innovations qui (re)donnent le sourire

| | |

Par publié le à 12h24

Récupération des plastiques marins, planeur d'Airbus, voilier autonome… les innovations qui (re)donnent le sourire

Difficile de trouver la motivation en ce début de semaine ? Voici une petite sélection d’innovations qui pourraient vous aider à esquisser un sourire. La rédaction d’Industrie & Technologies a repéré pour vous les actualités susceptibles de vous mettre de bonne humeur... Bonne lecture, et bonne semaine !

Ocean Cleanup à l’assaut du Pacifique

The ocean Cleanup, le projet un peu fou du néerlandais Boyan Slat pour extraire les macro plastiques des océans, a quitté la baie de San-Francisco pour rejoindre le vortex de déchets du Pacifique Nord. Le dispositif, constitué d’un écran récupérateur de 600 mètres de long fixé à des flotteurs, entame ainsi son premier test en condition réelle. Il doit encore produire les preuves de son efficacité à grande échelle, même si tous les espoirs sont permis.

Toujours plus haut pour le planeur d'Airbus

Non content d’avoir déjà inscrit un record d’altitude en 2017, en volant à 16.000 mètres, le planeur pressurisé Perlan II d’Airbus, a une nouvelle fois atteint les sommets. Début septembre, il a dépassé les 23.000 mètres au-dessus d’El-Calafate, en Patagonie. Le planeur a utilisé les courants ascendants particulièrement forts à l’approche des montagnes andines pour atteindre cette altitude. Un record qui pourrait de  nouveau être dépassé par Airbus : selon ses ingénieurs Perlan II est conçu pour atteindre 27.400 mètres.

Un voilier autonome traverse l’atlantique en 80 jours

Il aurait pu sortir de l’imagination de Jules Verne, et à défaut de tour du monde, c’est un périple à la hauteur de sa technologie qu’a accompli le voilier autonome SB Met. Mis au point par la société norvégienne Offshore Sensing, la petite embarcation a en effet traversé l'Atlantique en 80 jours, du large de Terre-Neuve jusqu'aux côtes de l’Irlande, en toute autonomie. Se déplaçant uniquement grâce à la force des vents, le navire de 2 mètres de long est doté de panneaux solaires qui ont alimenté ses capteurs embarqués et son relais satellite.

Des cellules photovoltaïques en polymère nano-structuré

Les cellules photovoltaïques en polymère représentent actuellement une alternative économiquement intéressante à celles en silicium. Cependant, cette technologie n’atteint pas encore des rendements pour la rendre compétitive. Des chercheurs ont découvert un moyen de doper les cellules polymères en les réorganisant à l’échelle moléculaire. Ces travaux ouvrent la voie à une nouvelle génération de cellules photovoltaïques.

Airbus envoie un système pour purifier l’air de l’ISS

Le contrôle du niveau de dioxyde de carbone est un enjeu vital pour les astronautes vivant dans l’ISS. Atteignant 0,4 % dans la station spatiale, il doit être impérativement éliminé pour la survie de ses habitants. Airbus, pour le compte de l’Agence spatiale européenne, a fourni un nouveau système de purification qui viendra en appui de celui déjà en place. Basé sur le principe d’un réacteur « Sabatier », le module, baptisé ACLS, capture le CO2 pour le transformer en méthane et en eau, cette dernière produisant elle-même par électrolyse de l’hydrogène, nécessaire au fonctionnement du réacteur, et de l’oxygène qui fera le bonheur des astronautes.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur