Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Les deux premiers instituts d'excellence

| | | | | |

Par publié le à 10h53

Les deux premiers instituts d'excellence
Dans le cadre des Investissements d’Avenir, le Gouvernement a annoncé les deux premiers lauréats de l’appel à projets ''Instituts d’excellence sur les énergies décarbonées''. Au travers de partenariats publics-privés, ces plates-formes interdisciplinaires ont pour objectif de développer les filières énergétiques porteuses d’avenir, ainsi que de renforcer la position française dans ce secteur.

Sur les 19 projets reçus pour l’appel à projets Instituts d’excellence sur les énergies décarbonées (IEED), deux ont, pour l’instant, été retenus par un jury international : Pivert pour Picardie Innovations Végétales Enseignements et Recherches Technologiques et Indeed pour Institut National pour le Développement des Ecotechnologies et des Energies Décarbonées.

Pivert : la chimie végétale à base de biomasse oléagineuse

Installé à Compiègne (60), Pivert sera un centre de recherche, d’innovation, d’expérimentation et de formation dans la chimie végétale à base de biomasse oléagineuse (colza, tournesol…). Doté d’un budget de 220 millions sur 10 ans, il vise à transformer cette biomasse en produits chimiques renouvelables destinés à de multiples applications, de l’alimentation aux matériaux de construction en passant par les cosmétiques.

Pour y arriver, Pivert, porté par des centres techniques, des universités et des industriels (Université Technologique de Compiègne - UTC, Sofiprotéol, Rhodia ou le pôle Industrie Agro-Ressources), réunira plus de 150 chercheurs spécialisés dans plusieurs domaines, favorisant ainsi une interaction entre les différents axes de recherche. Par ailleurs, cette future raffinerie végétale sera bâtie sur un concept d’écologie industrielle, les sous-produits de certaines activités servant de matières premières à d’autres.



                     

                                   Daniel Thomas, Président du Pôle Industrie AGro-Ressources 
                                  et Vice-président de l'Université de Technologie de Compiègne, 
                                                             s'exprime sur les IEED.


Indeed : l’usine décarbonée du futur

Le deuxième projet à être immédiatement labellisés IEED est Indeed, dont l’objectif est la mise au point de l’usine décarbonée du futur. Basé au cœur de la Vallée de la chimie - Solaize (69), cet institut focalisera sur trois programmes de recherche : les bioénergies à partir notamment de biomasse ; les procédés bas-carbone et éco-efficients pour réduire l’empreinte carbonée ; ainsi que le recyclage des sous-produits et produits en sortie d’usine.

Soutenu par ses membres fondateurs (Arkema, CNRS, GDF-Suez, IFP-EN ou encore l’Université de Lyon), ce futur centre d’excellence devrait accueillir, d’ici 2021, près de 250 chercheurs et ingénieurs. D’un point de vue financier, 145 millions d'euros d'investissement sont programmés dont 62 millions d'euros financés par le privé.

Parmi les 17 projets recalés, 6 devront être réaménagés avant le 15 juillet et seront ensuite réexaminés en vue d’une décision définitive. En outre, un second appel à projets sera lancé dans quelques semaines en vue d’une nouvelle sélection d’ici la fin de l’année.

Clément Cygler

Pour en savoir plus : http://investissement-avenir.gouvernement.fr/
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur