Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Les cellules souches pluripotentes induites mises à l'honneur par le Nobel de médecine

| |

Par publié le à 11h57

Les cellules souches pluripotentes induites mises à l'honneur par le Nobel de médecine

Les deux lauréats du Nobel de Médecine

Les cellules adultes de l'organisme peuvent reconquérir certains attributs juvéniles, notamment la capacité à se différencier en cellules constitutives de toute autre partie du corps. C'est cette découverte qui est aujourd'hui récompensée par le Prix Nobel de Médecine et de Physiologie, attribué au britannique John B. Gurdon et au japonais Shinya Yamanaka.

John B. Gurdon (GB) et Shinya Yamanaka (Japon) sont les deux lauréats 2012 du Prix Nobel de physiologie et médecine, dont les résultats viennent d'être annoncés. Les deux scientifiques ont révolutionné la compréhension du développement des organismes en mettant en évidence la capacité de cellules adultes, différentiées, de revenir à un état dit pluripotent, susceptible de donner naissance à d'autres cellules spécialisées de l'organisme.

Une découverte déterminante pour la recherche biomédiacle et l'industrie pharmaceutique : ces cellules dites pluripotentes induites (iPS) issues d'une reprogrammation de cellules adultes différenciées ont en effet permis aux scientifiques d'imaginer des protocoles innovants pour étudier des maladies humaines et développer des outils de diagnostics et des traitements adaptés.

C'est en 1962 que John B. Gurdon a découvert le caractère réversible de la différentiation cellulaire, en constatant que le remplacement du noyau immature d'une cellule embryonnaire de grenouille par le noyau d'une cellule intestinale adulte n'entravait pas son développement. Quarante ans plus tard, en 2006, Shinya Yamanaka a quant à lui démontré la possibilité de reprogrammer des cellules adultes de souris en cellules souches pluripotentes.

Muriel de Vericourt

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur