Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Légère augmentation des dépôts de brevets en France en 2011

| | |

Par publié le à 10h23

Légère augmentation des dépôts de brevets en France en 2011

Près de 17 000 demandes déposées en 2011

En ces temps difficiles, les entreprises françaises mettent le dépôt de brevet au cœur de leur stratégie d’innovation, afin de protéger leur propriété industrielle. C’est ce qu’il ressort du bilan 2011 que l’INPI vient de dévoiler.
 

En 2010, l’Institut national de la propriété industrielle (INPI) avait vu le nombre de dépôts de brevets par les entreprises françaises repartir à la hausse, ainsi qu’une croissance importante du nombre de dépôts de marques. Une tendance qui se confirme en 2011, puisqu’il n’y a pas eu de ralentissement du dépôt de brevets cette année. Preuve que pour faire face à un contexte de crise économique avérée, doublée d’une concurrence toujours plus accrue, notamment à l’étranger, la protection de la propriété industrielle reste au cœur des stratégies d’innovation des entreprises.

16 757 demandes de brevets ont été effectuées l’année dernière, soit 1,1 % de plus qu’en 2010. De même, 12 619 dépôts par des personnes morales françaises ont été réalisés, cela représente une augmentation de 1,7 % par rapport à 2010.

Avec 91 214 demandes d’enregistrement en 2011, soit 0,8 % de moins qu’en 2010, le dépôt de marques reste quant lui stable. Les dessins et modèles déposés sont quasiment stables avec 80 977 dépôts, soit 0,8  % de plus qu’en 2010.

« Je me réjouis de constater que les entreprises françaises ont pris conscience que leur créativité constitue une richesse stratégique clé. C’est un capital immatériel qu’il importe de bien protéger. Elles sont, chaque année, plus nombreuses à démontrer qu’elles ont intégré la propriété industrielle dans leur stratégie pour faire face à la concurrence tout en se développant à l’international », a commenté Yves Lapierre, Directeur général de l’INPI lors de la présentation de ces résultats.

Ces tendances sont une bonne nouvelle dans le contexte de crise actuelle et prouvent que le dépôt de brevet est clairement intégré à la stratégie de développement des entreprises françaises pour faire face à la concurrence internationale.

L’INPI attribue aussi cela, pour partie, aux efforts qu’il a faits pour sensibiliser les entreprises aux enjeux de la propriété industrielle, et dématérialiser ses procédures. Ainsi, 75 % des dépôts de brevets et 66 % des demandes des marques résultent de dépôts électroniques.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.inpi.fr
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur