Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Leaptech : le projet d'avion électrique de la Nasa

| | | |

Par publié le à 10h22

Leaptech : le projet d'avion électrique de la Nasa

La Nasa s'apprête à effectuer de nouveaux tests sur un camion modifié qui se déplacera sur un lac salé en Californie.

Depuis plusieurs mois, l'agence spatiale américaine planche sur un projet d'avion à propulsion électrique. Baptisé Leaptech, il repose sur une aile dotée de 18 petits moteurs alimentés par des batteries lithium-ion phosphate de fer. Les premiers vols ne devraient pas s'effectuer avant 2017.

Le secteur de l’aviation est en pleine ébullition. Alors que le coup d’envoi du tour du monde du Solar Impulse 2 a mobilisé toute l’attention médiatique au début du mois de mars, la Nasa planche de son côté, depuis 2014, sur un projet d’avion électrique. L’agence spatiale américaine vient d’en présenter les nouvelles avancées.

Le projet baptisé Leaptech, pour Leading edge asynchronous propellers technology, repose sur une aile atypique. Faite en composites et longue de près de 9,5 mètres, elle est dotée de 18 petits moteurs à hélice alimentés par des batteries lithium-ion phosphate de fer. D’après la Nasa, chacun d’entre eux pourra être contrôlé de manière totalement indépendante de façon à optimiser la performance globale du dispositif. Seule la phase de décollage nécessitera l’utilisation combinée de tous les moteurs.

Ce projet a été développé en partenariat avec deux entreprises locales :  Empirical Systems Aerospace et Joby Aviation. La première est chargée de l’intégration système et des instruments tandis que la seconde pilote la conception et la production des moteurs, des hélices et de la partie de l'aile réalisée à partir de fibres de carbone.

Après des premiers essais menés en janvier sur les pistes de l'aéroport d'Oceano County, la Nasa s’apprête à mener de nouveaux tests au sol sur un lac salé situé sur la base aérienne d'Edwards, en Californie. Ces expérimentations s’effectueront sur un camion modifié sur lequel sera montée une nouvelle voilure, reçue le 26 février dernier et baptisée HEIST, pour Hybrid-electric integrated systems testbed. Le camion se déplacera à une allure maximale de 110 km/h.

L’agence spatiale compte encore apporter une série d’améliorations qui seront transférées sur le Tecnam P2006T, un petit avion italien. Celui-ci devrait effectuer ses premiers vols d'ici deux ans. 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur