Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Le verre feuilleté laisse passer les UV

| | | | |

Par publié le à 18h21

Le verre feuilleté laisse passer les UV

Les UV sont nécéssaires à la vie sauvage

DuPont met au point un intercalaire plastique à haute transmission des UV pour la confection de verres feuilletés destinés à des applications abritant de la faune ou de la flore.
 

DuPont Glass Laminating Solutions lance une technologie d’intercalaire pour le verre de sécurité architectural, qui assure une très bonne transmission de la lumière UV naturelle. Cette intercalaire ionoplaste baptisée SentryGlas N-UV est destinée aux espaces abritant une faune et une flore et exigeant un éclairage particulier.

« Un verre feuilleté laissant passer tout le spectre de la lumière présente un grand intérêt pour les botanistes et autres professionnels des sciences de la vie », explique Ron Hull, Directeur de l’activité DuPont Advanced Interlayer. « Notre décision de commercialiser cet intercalaire ionoplaste, spécifiquement destiné à ce marché, reflète une demande croissante dans le monde pour ce type de produit unique ».

Laisser passer les UV

Grâce à la production d’un intercalaire ionoplaste haute résistance sans utiliser d’agents de blocage des UV, il est possible d’obtenir des panneaux de verre feuilleté assurant une meilleure transmission des rayons ultraviolets UV-A et UV-B, dont la longueur d’ondes est plus courte que celle de la lumière.

Si la lumière UV est invisible pour l’homme, elle est indispensable à de nombreuses espèces terrestres et aquatiques pour trouver de la nourriture, se reproduire, bien se développer et être en bonne santé.  Mais la plupart des verres feuilletés architecturaux utilisent des agents bloquants les UV afin d’éviter la décoloration des ameublements intérieurs et une exposition prolongée des personnes aux rayons UV.

Par rapport aux autres intercalaires du marché, le SentryGlas N-UV n’est ni réticulé ni cuit : il s’appuie sur la stabilité intrinsèque de l’ionoplaste pour résister à la dégradation ou à la perte de transparence sous l’effet d’une exposition prolongée à la lumière solaire.

Tout comme le film ionoplaste classique, le SentryGlas N-UV, disponible en plaques de 1,52 mm d’épaisseur, est jusqu’à 100 fois plus rigide et 5 fois plus résistant que les intercalaires traditionnels, autorisant des panneaux de verre de sécurité de plus grande portée – d’où une meilleure transmission de la lumière lorsqu’il est utilisé avec un verre haute transmissivité. Dans bien des cas, les avantages structurels de l’intercalaire SentryGlas permettent aussi d’utiliser un verre plus mince et un système de fixation minimal. Son excellente résistance à la pénétration de l’humidité et aux produits chimiques le rend idéal pour les vitrages à bords libres, même dans des environnements chauds et humides.

De nombreux projets

Le plus récent projet pour lequel a été spécifié cet intercalaire de DuPont à haute transmission des UV est l’Ecorium de l’Institut Écologique National (National Ecological Institute, NEI) en Corée du Sud : une réserve naturelle de 33 090 mètres carrés abritant divers climats sous plusieurs dômes, actuellement en cours de construction à Seocheon-gun, qui servira aussi de centre d’études et applique des principes de gestion durable.

Parmi les projets déjà en place, figurent la présentation d’une forêt tropicale d’Amazonie au sein même du musée des Sciences Naturelles CosmoCaixa de Barcelone – attraction d’avant-garde très populaire –, le jardin botanique Tropenhaus de Berlin, réputé dans le monde entier pour ses espèces rares, et un centre de réhabilitation des dauphins à Atlanta aux États-Unis.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.sentryglas.com
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur