Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Le technocentre de Renault à Guyancourt, le premier centre de R&D de France

| | | | | | |

Par publié le à 09h20

Le technocentre de Renault à Guyancourt, le premier centre de R&D de France

Le coeur de Renault bat derrière ce Losange

Renault a regroupé dans son Technocentre de Guyancourt (78) tous les services nécessaires au développement d’une voiture. Plus de 12 000 personnes y préparent ainsi les Renault du futur.

Difficile d’ignorer que l’on est chez Renault quand on passe devant le Technocentre de Guyancourt. L’immense losange en 3D qui trône sur les pelouses donne au plan incliné du premier bâtiment des allures de calandre géante.

C’est en 1998, pour ses 100 ans, que Renault a fait sortir des champs et des terrains de l’ancien aérodrome Caudron-Renault bordant la ville nouvelle de Saint-Quentin en Yvelines, un ensemble d’une dizaine de bâtiment répartis sur 150 hectares. Ceux-ci regroupent tous les services nécessaires au développement d’une voiture, hormis les essais routiers. Du design, à la mise au point des process de production, en passant par l’ingénierie ou les labos essais et de recherche sur les matériaux, Renault a réuni ici tous ses savoir-faire pour réduire ses cycles de développement en facilitant le travail collaboratif.

L’ensemble à des allures de ville moderne avec ses rues, ses parking, ses espaces verts, sa rivière, ses 8 restaurants, son salon de coiffure, le tout étant desservi par une immense galerie qui va de l’Avancée, où sont traitées les recherches amonts, les avant-projets et le design, au Proto, où sont réalisés les prototypes des prochains véhicules, en traversant la Ruche, immense cathédrale très lumineuse, où sont développés les projets véhicules. Plus de 12 000 personnes, dont 9 400 pour la R&D, sont ainsi regroupés sur 410 000 m².

Un centre technique qui est aujourd'hui épaulé par celui de Bucarest en Roumanie, ainsi que par des centres de style à Sao Paulo au Brésil, à Mumbai et Chennaï en Inde, ainsi que Giheug en Corée.

La première voiture conçue au Technocentre, enfin au Losange puisque c’est son nom depuis 2010 même s’il est encore peu usité, fut la Laguna II sortie en 2001. Actuellement les équipes travaillent sur les futures remplaçantes des Megane III et dérivés, et déjà des récentes Clio IV ou Twingo III, car ici le futur c’est déjà aujourd’hui ! Le récent concept car EoLab élaboré dans le département design en est bien l’illustration.

Jean-François Prevéraud

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

2 réactions

carnet
Le 13/01/2017 à 16h25
Je me permet ces quelques mots pour une critique. En effet j'ai acheté un Grand Sénic récemment et je suis très déçu par la régulation du moteur. En effet le ralenti étant vers 900 tr/mn l'accélération jusque vers 2000 tr/mn est quasiment nulle (sauf en première) et ensuite la voiture bondit. Ce phénomène est désagréable mais surtout assez dangereux dans certaines situations. De plus en montagne lors de virage en épingle un peu en pente il n'est pas rare d'être obligé de s'arrêter pour repasser la première ! Insupportable ! Un technico-commercial m'a dit que s'était le turbo; fort possible. La régulation du turbo est donc complètement ratée. Que pensez-vous faire pour corriger ces anomalies ? Merci

Anonymous
Le 02/03/2017 à 10h59
Lol Carnet, tu as cru que c'était un service après-vente ici ?! En tout cas, bravo aux équipes de Renault. Ce centre va beaucoup aider à la conception et réalisation des véhicules de la marque.

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur