Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Le supercalculateur franchit la barre de 10 pétaflops ...

| | | |

Par publié le à 14h31

Le supercalculateur franchit la barre de 10 pétaflops ...

K, le supercalculateur japonais

Le K, installé à l’institut de recherche japonais Riken, voit sa puissance de calcul portée à 10,51 pétaflops. C’est la première machine au monde à franchir le cap de 10 pétaflops.

Le supercalculateur K  (à prononcer Kei) construit par Fujitsu pour l’institut de recherche gouvernemental japonais Riken monte en puissance. Depuis son annonce en juin dernier, il a été renforcé pour fournir une capacité de calcul de 10,51 pétaflops selon le test Linpack utilisé comme porgramme de calcul référence, pour la mesure de la puissance des ordinateurs à hautes performances. Ce résultat en fait le premier supercalculateur au monde à franchir la barre fatidique des 10 pétaflops.

Lors de son annoncé en juin 2011, K se composait de 672 racks et 68 544 processeur Sparc 64, ce qui lui conférait une puissance de calcul de 8,1 pétaflops, ce qui en faisant le supercalculateur le plus puissant du monde. Depuis, le nombre de racks a grimpé à 864 et le nombre de processeurs Sparc 64 à 88 128.

Il est fort probable que K conserve sa place de n°1 mondial des superordinateurs, dans le prochain classement Top500 des 500 supercalculateurs les plus puissants au monde qui sera publié à l’occasion de de la conférence SC11 sur le calcul intensif qui aura lieu, du 12 au 18 novembre 2011, à Seattle, aux États-Unis.

Ridha Loukil
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur