Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Le Stedelijk Museum : plus grand bâtiment en composite du monde

| | |

Par publié le à 17h15

Le Stedelijk Museum : plus grand bâtiment en composite du monde

La "Baignoire" qui va occuper le centre d'Amsterdam.

Le Stedelijk Museum à Amsterdam change de look. Sa façade fait appel à des panneaux à base de Twaron et Tenax, qui minimisent sa dilatation thermique.

Jour après jour le nouveau visage du Stedelijk Museum d’Amsterdam apparait. Une grande partie des panneaux de façade sont déjà en place, ce qui lui vaut le sobriquet de ‘‘La Baignoire’’. Après finition sans ‘‘coutures’’, la construction blanche et ‘‘flottante’’ tranchera avec l’ancien bâtiment en briques de 1895 qui la jouxte.

Le fabricant japonais de fibres Teijin sponsorise l’opération en fournissant du Twaron (fibre aramide) et du Tenax (fibre de carbone), nécessaires au composite utilisé pour créer la façade.

Celle-ci, conçue par le cabinet d’architectes BenthemCrouwel, se compose d'une seule surface lisse d'environ 3 000 m². Cette solution, qui met en avant le côté homogène de la construction, a été adoptée pour minimiser les déformations thermiques du matériau sous l’action du soleil. Le design, le développement et la production de la façade, ont fait appel à la créativité et aux savoirs de plusieurs experts. Mais en fin de compte, la clé de ce projet a été trouvée dans les fibres Twaron et de Tenax.

Une construction sandwich

Une analyse de la firme d'ingénierie Solico a montré qu'une solution optimale consisterait en une construction en sandwich. Les panneaux se composent ainsi d'une peau intérieure et d’une peau extérieure en stratifié composé de résine renforcée par des fibres Twaron Tenax. Lorsque la résine se dilate avec l’augmentation de la température, le Twaron et le Tenax, en raison de leur coefficient thermique de dilatation longitudinale négatif, ont un comportement opposé. Le résultat est un panneau composite à la dilatation thermique minimale. Ainsi une façade de 100 mètres se dilate de seulement 1 mm par augmentation de 1°C de la température. La même façade composée d’un composite à base de fibres de verre ou en aluminium augmenterait presque deux fois et demie plus. 


                                    


Pour la production des panneaux, Teijin a fourni des fibres Twaron et Tenax à Holland Composites. Un tissu unidirectionnel insérant une nappe de Tenax entre deux nappes de Twaron a été réalisé comme support intermédiaire. Le fabricant a ensuite produit les panneaux à partir de ce tissu, de résine vinylester et d’une âme en mousse PIR.

En tout, la façade se compose de 271 éléments représentant 4 850 kg de Twaron et 4 050 kg de Tenax. Les panneaux sont assemblés sur place par collage, en utilisant un stratifié de connexion, afin que la façade forme une seule pièce.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.teijinaramid.com
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur