Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Le routage intelligent rend les réseaux informatiques plus efficaces

| | |

Par publié le à 11h16

Le routage intelligent rend les réseaux informatiques plus efficaces

Mieux utiliser les performances du réseau

La start-up française Green Communications développe une technologie de routage intelligent des données de nature à créer des réseaux informatiques flexibles, autonomes et sobres en énergie.

Créer un réseau informatique autonome, flexible et intelligent à partir d’ordinateurs quelconques, qui s’auto-configurent entre eux, tout en consommant le minimum d’énergie. Voici la technologie de routage intelligent que développe la start-up française Green Communications. Elle a été mise au point par deux enseignants-chercheurs de l'Université Paris-Sud, Pierre-et-Marie-Curie et du CNRS.

L’une des applications de prédilection est de fournir des connectivités à bas coût dans des zones pauvres en énergie, en terrain hostile ou en terrain dynamique (jeux, rassemblements, évènements…). Ce développement est le prolongement des travaux menés dans le Laboratoire de recherche en informatique (Université Paris-Sud/CNRS) et le Laboratoire d’informatique de Paris 6 (UPMC/CNRS) sur les architectures de réseaux de nouvelles générations où l’économie d’énergie, la virtualisation et les communications sans fil jouent un rôle capital.

                            

Avec cette technologie, on peut mettre en place un réseau informatique à partir de machines quelconques (ordinateurs portables, de bureau, industriels,…). Le routage intelligent fait que ces machines fonctionnent comme des nœuds autonomes sans aucune entité centrale. Elles ont, en plus, la particularité de s’auto-configurer pour intégrer ou quitter le réseau sans aucune intervention. Une caractéristique qui garantit une meilleure gestion des ressources énergétiques et une diminution de la pollution électromagnétique.

Chaque noeud dispose d’une vue globale du réseau avec la qualité de tous les liens connectant les noeuds, ce qui offre la possibilité d’appliquer un routage optimal pour atteindre une destination par la route la plus large en termes de débit (qui n’est pas forcément la plus courte). Cela permet entre autre d’éviter les interfaces Wi-Fi dont le débit est aléatoire.

Les réseaux créés avec cette technologie peuvent être de type Mesh (où l’information circule de proche en proche sans hiérarchie centrale), ad hoc (où le réseau sans fil s’organise sans configuration prédéfinie) ou Start & Stop (où les  nœuds sont actifs uniquement lors du routage).

Ridha Loukil
 

Pour en saoir plus : http://www.green-communications.fr/

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur