Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Le processeur d’aide visuelle à la conduite automobile sextuple sa puissance

| | |

Par publié le à 11h36

Le processeur d’aide visuelle à la conduite automobile sextuple sa puissance

Le circuit d'assistance visuelle à la conduite tient compte de la sécurité des piétons

Il est en développement par STMicroelectronics et Mobileye. Grâce à une capacité de traitement multipliée par six, il portera la sécurité active automobile à un niveau sans précédent.

STMicroelectronics et MobilEye font passer leur système sur puce d’aide à la conduite visuelle automobile à la troisième génération. Les processeurs EyeQ3 et EyeQ3-Lite sont les premiers membres cette nouvelle famille de puces en cours de développement par les deux sociétés dans le cadre d’une collaboration entamée en 2005.

L’assistance visuelle à la conduite vise à réduire les risques d’accident de la route en  fusionnant des informations fournies par les détecteurs radar et les capteurs de vision. Elle déclenche différentes actions : alerte de franchissement de marquage ; réglage adaptatif des phares ; reconnaissance des panneaux de signalisation routière ; évitement de collisions...

La première génération EyeQ1 est actuellement commercialisée chez certains constructeurs automobiles. La deuxième génération EyeQ2  multiplie par six la puissance de traitement, renforçant le concept de sécurité active axée sur la sécurité les piétons. Elle dispose en plus  d’une fonction de ''détection des piétons'' et d’une option permettant aux constructeurs automobiles de valider la fonction de freinage automatique d’urgence. Elle est utilisée en particulier sur les nouvelles berlines Volvo de la série S60.

La génération EyeQ3 va plus loin dans la sécurité active en multipliant encore par six la puissance de traitement par rapport à l’EyeQ2.  Sa conception est actuellement en cours et sa qualification selon les tests de résistance aux contraintes de la norme AEC-Q100 est prévue en 2013. Sa fabrication devrait démarrer en 2014.

Grâce à sa puissance de traitement, l’EyeQ3 pourra exécuter simultanément un nombre sans précédent de fonctions alimentées par les caméras frontale et ''panoramique'' :
 

  • alerte de franchissement de marquage et aide au maintien dans la voie de circulation ;
  • reconnaissance des panneaux de signalisation routière avec périmètre élargi ;
  • gestion avancée des phares ;
  • détection des véhicules pour alerte de collision frontale ;
  • contrôleur et avertisseur de distances de sécurité ;
  • possibilités de fusion des données radar-caméra ;
  • stabilisateur adaptatif de la vitesse dans toute la gamme de vitesse ;
  • prévention des collisions basée exclusivement sur les données visuelles ;
  • détection des piétons  via la caméra frontale et une caméra de recul travaillant en combinaison avec toutes les autres applications camera frontale ;
  • détection d’objets divers.


Le processeur EyeQ3 sera architecturé autour de quatre cœurs MIPS à 32 multi-threads et quatre cœurs de traitement VMP (Vector Microcode Processor) conçus par MobilEye. Ensemble, ces cœurs offrent une configuration optimale pour contrôler et traiter les données visuelles.

STMicroelectronics et MobilEye envisagent également de lancer une version ''allégée'' du processeur EyeQ3 sous le nom EyeQ3-Lite.

Ridha Loukil

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur