Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Le prix Pierre Potier honore la biologie synthétique

| | | | | | |

Par publié le à 11h45

Le prix Pierre Potier honore la biologie synthétique

Sanofi récompensé pour son procédé innovant de production de l'artémisinine.

Les lauréats 2012 du prix Pierre Potier ont été annoncés le 12 septembre au Ministère de l’Economie des Finances et de l’Industrie. Le palmarès distingue notamment un procédé de fabrication du français Sanofi faisant appel à la biologie de la synthèse

Le 12 septembre, le français Sanofi a reçu un prix Pierre Potier, dans la catégorie ''procédé respectueux de l'environnement''. Celui-ci vise à faire produire à des levures génétiquement modifiées de l'artémisinine, composé de base de nombreux médicaments contre le paludisme. Il est soutenu par la fondation Bill et Melinda Gates, dans le cadre de l'initiative Artemisinin Enterprise, qui vise à trouver de nouvelles sources d'approvisionnements de cette molécule stratégique. Voici une présentation vidéo de ce projet :


                 
                             © UIC


Quatre autres entreprises ont reçu un prix ou une médaille Pierre Potier :  

  •  Arkema pour son produit Altuglas ShieldUp, un polymère très résistant qui pourrait venir en remplacement du verre pour alléger l’automobile ;


                   
                             © UIC


•  Fermentalg pour sa méthode de culture à haut rendement des microalgues, permettant de valoriser des coproduits industriels (glycérol, lactose, dérivés de cellulose) ;


© UIC

•  BASF pour son procédé Basolite de production de structures métallo-organiques en milieu aqueux ;


© UIC

•  Wheatoleo pour sa technique de fabrication d'agro-tensioactifs innovants.


© UIC

Enfin, la jeune société Ecoat a été distinguée du prix ChemStart’up, pour le potentiel de développement de ses polymères bio-sourcés pour l’industrie des peintures.

Ludovic Fery

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur