Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Le prix Nobel de physique Hiroshi Amano travaille sur des LED 3D françaises

| | | | |

Par publié le à 10h42

Le prix Nobel de physique Hiroshi Amano travaille sur des LED 3D françaises

Hiroshi Amano aux cotés de Giorgio Anania, PDG d'Aledia

Le prix Nobel de physique 2014 Hiroshi Amano  accompagne une start-up iséroise, Aledia, qui lance sur le site de Minatec-Grenoble une production de LED d’un nouveau type. C'est là qu'il a appris la nouvelle de sa sélection par le jury des Nobels.

Lorsque la nouvelle qu'il faisait partie des trois lauréats du prix Nobel de Physique lui a été communiquée, le Pr Hiroshi Amano travaillait aux côtés de l’équipe technique d’Aledia, à Grenoble, où l’entreprise est basée. Le professeur accompagne en effet le développement scientifique de la start-up émanant du CEA-Leti, dont il est membre du comité de conseil scientifique. Fondée en 2011, Aledia travaille sur la technologie WireLED permettant de faire des LED 3D. Fruit de six ans de recherche au sein du CEA, cette technologie de rupture vise à se substituer aux LED planaires 2D conventionnelles.  

Des nanofils "poussent" sur un substrat de silicium

Chez Aledia, le matériau actif des diodes électroluminescentes n’est plus utilisé sous forme de plaques, mais élaboré à partir de nanofils qui "poussent" sur un substrat de silicium (plus de précisions sur la technologie).

Les oxydes métalliques sont déposés sur le silicium par phase vapeur, puis ces nanofils de nitrure de gallium (GaN) "poussent" (par croissance cristalline) sur la plaque. Ils ont un diamètre de moins d'un micron.

Cette méthode permet aux ingénieurs de travailler sur une plaque de 8 pouces contre 2 pouces habituellement, ce qui leur permet de produire plus de LED à la fois, tout en utilisant trois fois moins de matière. Au final, le coût de fabrication est divisé par quatre selon la société, qui a récolté 12 millions d’euros d’investissement pour son lancement il y a deux ans et embauché 39 personnes pour son développement. Premières ventes prévues pour 2016 !

Pour en savoir plus : Les technologies 2D et 3D comparées sur le site d'Aledia

La technologie d'Aledia présente plusieurs avantages comparée aux technologies existantes, notamment celle qui utilise un substrat standard de l'électronique au lieu d'un substrat de saphir. Surtout, grâce à la conformation des nanofils, la technologie va pouvoir émettre 3 fois plus de lumière pour la même surface utile, ou consommer trois fois moins d'énergie pour la même intensité émise. Sur les schémas, les h+ désignent les trous électroniques et les e- les électrons.

Technologie conventionnelle "2D" :

 

Technologie d'Aledia "3D" :

 

 

 

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur