Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Le prix Nobel de physique 2018 récompense des travaux sur les lasers

| | |

Par publié le à 19h26

Le prix Nobel de physique 2018 récompense des travaux sur les lasers

Gérard Mourou est à l'origine de la création du laser Apollon, situé sur le plateau de Saclay en région parisienne. Les premiers tirs devraient intervenir fin 2018.

Décerné par l’Académie royale des sciences de Suède, le prix Nobel de physique a été attribué le 2 octobre 2018 à Arthur Ashkin, Gérard Mourou et Donna Strickland pour leurs travaux sur les lasers et les applications qui en ont découlé.

Décerné par l’Académie royale des sciences de Suède, le prix Nobel 2018 de physique a été attribué ce 2 octobre à trois scientifiques pour leurs travaux sur les lasers. Une moitié du prix va à l’américain Arthur Ashkin qui a travaillé pour les Laboratoires Bell. L’autre moitié du prix est partagée par le français Gérard Mourou de l’école Polytechnique et de l’université du Michigan et son ancienne élève la canadienne Donna Strickland, de l’université de Waterloo.

Les travaux d’Arthur Ashkin ont permis de développer des pinces optiques capables de piéger et manipuler des particules, atomes, virus et autres cellules avec des faisceaux lasers. Il utilise pour cela la pression qu’exerce la lumière sur les objets.

Gérard Mourou et Donna Strickland ont permis le développement des lasers les plus brefs et intenses du monde. Baptisée CPA – pour chirped pulse amplification - leur technique est aujourd’hui largement répandue pour créer des lasers à haute intensité, notamment ceux utilisés en ophtalmologie pour effectuer des opérations de chirurgie sur la cornée ou la cataracte. Classiquement, amplifier une brève impulsion laser entraine la destruction du matériau qui la crée. Le CPA consiste à étirer ce signal bref avant de l’amplifier et de le comprimer. Le signal est alors tout aussi bref qu’au départ mais bien plus intense.

Ce Prix Nobel intervient 60 ans après l'invention du laser en 1958 par Arthur L. Schawlow et Charles H. Towes, chercheurs au Bell Telephone Laboratories du New Jersey. Mais ce n'est qu'en 1960 que Theodor H. Maiman obtient une première émission laser. En 2010, Industrie & Technologies réalisait déjà un dossier à l'occasion des 50 ans de cette découverte.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur