Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Le principe pollueur-payeur appliqué au transport routier

| |

Par publié le à 18h58

Le principe pollueur-payeur appliqué au transport routier

Cette nouvelle directive augmentera le prix du péage de 3 à 4 centimes d'euros par véhicule et par kilomètre.

Responsables de pollutions sonores et atmosphériques, les poids-lourds européens devront bientôt s’acquitter d’une taxe supplémentaire selon le principe du pollueur-payeur.

Avec 505 voix “pour” et 141 voix “contre”, les députés européens ont adopté, après plusieurs années de débat, la nouvelle directive Eurovignette qui devrait améliorer l’efficacité environnementale du transport routier. Basé sur le principe du pollueur-payeur, le nouveau texte imposera aux camions une taxe définie en fonction de la pollution et du bruit qu’ils émettent.

Applicable dans certains pays européens dès 2012, cette directive qui couvre uniquement les autoroutes s’appliquera aux poids-lourds de plus de 3,5 tonnes. D’après les premières estimations, cette augmentation financière sera comprise entre 3 et 4 centimes d’euros par véhicule et par kilomètre. Le prix de cette taxe pourra également varier de 175 % durant les heures de pointes et pour les zones les plus sensibles aux embouteillages. Chaque année, cette nouvelle recette rapporterait environ 600 millions d’euros dont 15 % sera investi dans le développement des réseaux de transport transeuropéen.

Initié sous la présidence française, ce projet de révision ne fait cependant pas plaisir aux acteurs du transport routier. Outre l’accumulation des taxes à leur encontre, leur principal grief est l’absence de contrainte. En effet, certains pays pourront obtenir une dérogation afin que le tarif ne s’applique qu’aux camions de plus de 12 tonnes. Mais chaque demande nécessitera d’être approuvée par la Commission européenne. 

Clément Cygler

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur