Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Suivant
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Le nouveau missile moyenne portée de MBDA : "tire et oublie"

| |

Par publié le à 11h00

Le nouveau missile moyenne portée de MBDA : tire et oublie

MBDA présente en ce moment son nouveau missile antichar à Eurosatory. Ce missile moderne aux capacités élargies devrait commencer à équiper l'Armée française en 2017, mais le missilier compte également sur l'export pour assurer sa rentabilité.

Le missilier MBDA présente à Eurosatory son nouveau missile d'infanterie antichar baptisé MMP (missile moyenne portée), actuellement en développement pour l'Armée française. Il prendra la relève du vénérable Milan (et des FGM-148 Javelin américains), missile antichar franco-allemand en activité depuis 1972 et considéré comme l'un des plus gros succès de MBDA, avec plus de 360 000 unités vendues dans plus de 40 pays depuis sa mise en service.

MBDA s'est engagé à livrer 2 850 missiles et 400 postes de tirs à la DGA (Direction générale de l'armement), avec un début des livraisons en 2017. MMP est un système d'armement de 5e génération, conçu pour répondre aux exigences des programmes de modernisation Felin (Fantassin à équipements et liaisons intégrés) et Scorpion.

A ce titre, le MMP dispose de nouvelles fonctionnalités, comme la possibilité de tirer depuis des espaces confinés (le propulseur se déclenchant après le tir), ou la capacité ''tire et oublie'' qui permet au missile d'atteindre sa cible de manière autonome sans que le tireur doivent continuer à le guider, mais avec la possibilité supplémentaire pour un tiers de superviser le tir en toute sécurité et de corriger sa cible en vol grâce à une liaison par fibre optique.

UNE BASE COMMUNE POUR PLUSIEURS PRODUITS

Le MMP est prévu pour être transportable par un fantassin, le missile lui-même ne pesant que 15 kg dans son tube tandis que le poste de tir numérisé pèse lui 11 kg avec sa batterie. Alternativement le MMP peut être tiré depuis un véhicule blindé. Il dispose d'une portée effective de 4 km contre de nombreuses cibles stationnaires (il traverse des murs en béton jusqu'à 2 mètres d'épaisseur) ou mouvantes, y compris les chars équipés d'un blindage réactif explosif (traverse jusqu'à 1 m de blindage ERA). La tête chercheuse du missile inclut un capteur bi-bande, infrarouge non refroidi et vidéo, qui lui permet d'acquérir des cibles chaudes ou froides. Sa vitesse de croisière une fois en vol est de 160 m/s.

MBDA compte sur la conformité du MMP avec les exigences des programmes de l'Armée française pour lui conférer une attractivité à l'export. Il est de plus conçu pour être interopérable avec toute une famille de futurs missiles sol et air qui possèderont une architecture commune : même diamètre et un grand nombre d'éléments en commun. Cette stratégie vise à réduire les coûts de développement pour l'entreprise.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur