Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Le microcontrôleur pour automobile le plus puissant

| | | |

Par publié le à 17h26

Le microcontrôleur pour automobile le plus puissant

Le microcontrôleur MPC5676R de Freescale

Grâce à une architecture à double coeur, Freescale quadrule la puissance de ses microcontroleurs dédiés au contrôle du moteur des voitures.

Les constructeurs automobiles continuent à relever la barre avec des modèles de véhicules toujours plus performants en termes de consommation de carburant et d’émissions de CO2. Les microcontrôleurs à double cœur lancés par Freescale vont les aider à aller plus loin dans la conception de voitures ''plus vertes''.

Basé sur une architecture Power, ces microcontrôleurs à 32 bits Qorivva MPC5676R quadruplent la puissance et doublent l'espace mémoire par rapport à la précédente génération MPC5566 à un seul cœur. Des avantages qui permettront aux constructeurs automobiles d’intégrer des fonctions telles que l'injection directe, la suralimentation et la gestion complète des systèmes de transmission dans un seul composant.

Réalisé avec une finesse de gravure de 90 nanomètre, le MPC5676R MCU comprend :

  • 6 Mo de mémoire flash ;
  • 384 Ko de mémoire RAM ;
  • Trois unités de traitement à haute performance ;
  • Un convertisseur analogique-numérique de 64 canaux et 12 bits ;
  • Des interfaces de communications sur bus CAN et FlexRay ;
  • Détection et traitement de cliquetis.

Le circuit intègre deux processeurs Power parallèles cadencés à 180 MHz. Il est adapté au contrôle du groupe motopropulseur, y compris le diesel, l'essence et des moteurs à gaz naturel et hybrides.

Freescale prévoit d'offrir des kits d'évaluation et des échantillons du MPC5676R en janvier 2012.

Ridha Loukil

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur