Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Le Cetim vibre de plus en plus fort

| | | | |

Par publié le à 12h37

Le Cetim vibre de plus en plus fort

Tester des ensembles jusqu'à 2 tonnes

Le centre technique met en service un pot vibratoire de grande capacité, capable de gérer tous types de mesures de grandeurs physiques sur 72 voies. De quoi caractériser la durée de vie de nombreux composants dans de multiples secteurs.

Le Centre technique des industries mécaniques (Cetim) inaugure un nouvel équipement d’essais, un vibrateur électrodynamique LDS V984. Celui-ci enrichit de manière importante l’offre d’essais vibratoires proposée aux industriels, tant à Senlis que dans son centre associé du Cetim-Cermat à Mulhouse.

Cet équipement gère des sollicitations jusqu’à 160 kN et accepte pour essais des ensembles pesant jusqu’à 2 000 kg, dans une gamme de fréquence d’essais de 5 à 2 000 Hz. Les excitations (sinus, aléatoire, sinus du bruit, choc, SRC, temporel, etc.) sont pilotées et combinables avec des cycles de températures allant de -50° C à +160° C.

Les mesures, qui comprennent tout type de grandeurs physiques, peuvent être pilotées et enregistrées sur 72 voies en simultané. Une performance qui facilite évidemment la réalisation d’essais sur plusieurs pièces en même temps. Les essais sont aussi réalisables sur des composants en fonctionnement, via des actionneurs électriques, pneumatiques ou autre.

« L’intérêt de ces essais est de voir si, au-delà de la durée de vie du produit, sa fonction principale est toujours assurée. Une caractéristique essentielle qui ne peut être négligée », indique Mathieu Lassalas, responsable des essais.

Des essais à la carte

Cet équipement va permettre au Cetim d’offrir de multiples configurations d’essais nécessaires à la caractérisation dynamique de pièces et à la validation de leur durée de vie, dans de nombreux secteurs industriels (aéronautique ; automobile ; ferroviaire ; armement ; équipements agricoles et de travaux publics ; énergie…).

Le Cetim assure la conception des essais, ainsi que le dépouillement et l’interprétation des centaines de données qui sont récupérées. « Nous réalisons les essais selon les normes en vigueur, mais nous sommes aussi capables de proposer à nos clients des profils vibratoires personnalisés. Cette démarche consiste à prendre en compte la fatigue des composants soumis à un environnement vibratoire spécifique. Nous assurons aussi la conception des interfaces de fixation sur le vibrateur qui doivent être le plus neutres possible pour ne pas influencer les résultats des essais ».

Des caractéristiques qui ont déjà séduit les industriels, que ce soit pour vérifier le bon fonctionnement de servo-commandes en opération, la fiabilité de capteurs installés sur les moteurs thermiques automobiles, ou la résistance de batteries soumises à de fortes sollicitations.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.cetim.fr 
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur