Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Le CEA Tech lance son open lab dédié à l’usine du futur

| | | | | |

Par publié le à 07h55

Le CEA Tech lance son open lab dédié à l’usine du futur

Inauguration de plateforme Future Factory @ Lorraine (FFLOR) du CEA Tech

La plateforme collaborative du CEA Tech dédiée à l’usine du futur a été inaugurée le 30 janvier à Trémery (Moselle). Onze partenaires industriels y collaborent d’ores et déjà sur les thématiques de la réalité virtuelle, de la robotique collaborative ou encore de la logistique intelligente.

La plateforme Future Factory @ Lorraine (FFLOR), inaugurée le 30 janvier 2017 par le CEA Tech à Trémery (Moselle), entend donner les clés de l’usine du futur aux industriels du Grand-Est. Cette plateforme collaborative de 1000 m² implantée sur le site de PSA à Metz-Trémery associe d’ores et déjà onze partenaires autour de quatre thématiques : la réalité virtuelle, la robotique collaborative  et cobotique, la logistique intelligente et la connectivité/interopérabilité des systèmes.

Signataires d’une charte de collaboration avec le CEA Tech, ces groupes industriels, intégrateurs et PME-ETI bénéficient de la dizaine d’équipements actuellement opérationnels sur la plateforme. A titre d’exemple, PSA et Fives Cinetic y testent les potentialités du robot collaboratif Kuka iiwa pour le positionnement de gicleurs sur un moteur. « La proposition de recherche conduite avec le CEA Tech vise à rendre le robot facilement reconfigurable pour d’autres applications », expose Sébastien Noel, pilote d’affaire R&D en automatisme chez Fives Cinetic à Héricourt (Haute-Saône).

15 robots collaboratifs, 8 AGV

A l’horizon  2018,  FFLOR mettra à disposition de ses partenaires quinze robots collaboratifs dont sept sur base mobile (Kuka iiwa, ABB YuMi, Universal Robot),  deux convoyeurs de 10 mètres avec postes pas à pas et ripeurs. Le manipulateur Cobomanip de Sarrazin Technologies facilitera la manipulation de charge de 120 kg dans un rayon d'action de 3,5 m. De son côté, le robot « cobot » de la start-up Isybot issue du List, un des trois instituts de recherche du CEA Tech, assistera les opérateurs dans des tâches de finition (ponçage/polissage).

En matière de logistique intelligente, une flotte de huit chariots automatisés AGV d’Asti sera à terme disponible. Enfin, les technologies de réalité virtuelle issues des recherches du CEA Tech vont permettre de concevoir de nouveaux postes de travail ou encore de faciliter la formation des opérateurs et l’analyse ergonomique des postes. L'implantation de FFLOR été amorcée grâce à un cofinancement de 4 millions d’euros de l’Etat et la Région Grand Est. C’est une concrétisation de l’antenne régionale du CEA Tech à Metz, opérationnelle depuis trois ans.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur