Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Le Bourget : et l'avion devint hybride

| | | |

Par publié le à 18h40

Le Bourget : et l'avion devint hybride

Le moto-planeur à propulsion électrique de Siemens, Diamond Aircraft et EADS

Siemens, Diamond Aircarft et EADS ont construit un moto-planeur de deux places à motorisation hybride.

La motorisation hybride, disponible déjà sur des voitures, des camions, des trains et des bateaux, monte dans le ciel. En effet, EADS, Diamond Aircraft et Siemens ont construit le premier avion de série du monde équipé d’un moteur thermique et d'un moteur électrique. Ce moto-planeur de deux places est exposé par les trois partenaires au Salon du Bourget 2011.

L'aéronef vise à tester le concept de motorisation hybride. Cette technologie, destinée aussi à une utilisation à grande échelle sur les futurs avions, permet de réduire la consommation de carburant et les émissions de 25 %, par rapport aux avions d'aujourd'hui les plus performants.

Ce moto-planeur est le premier à utiliser un entraînement hybride électrique et une chaîne cinématique intégrée. Son hélice est entrainée par un moteur électrique de 70 kW de Siemens. L'électricité est fournie par un petit moteur Wankel d’Austro Engine lié à un générateur électrique qui fonctionne uniquement comme source d'alimentation électrique. Un convertisseur d’énergie de Siemens alimente le moteur électrique et la batterie à partir du générateur. La consommation de carburant est très faible puisque le moteur à combustion fonctionne toujours avec un débit constant faible de 30 kW. Un système de batterie d'EADS fournit la puissance nécessaire au décollage et à la montée. L'accumulateur se recharge pendant la phase de croisière. L'avion peut voler sur de longues distances. Pendant les vols d'essai, il a volé pendant environ deux heures.

La prochaine étape de développement sera d’optimiser la chaîne de transmission. Siemens travaille actuellement sur un nouveau moteur électrique qui devrait être cinq fois plus léger que les moteurs conventionnels. D'ici deux ans, un autre avion devrait être équipé d'un entrainement électrique ultra-léger.

Ridha Loukil

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur