Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

La tomographie par rayon X s’invite au bord des chaines de production

| | | |

Par publié le à 11h31

La tomographie par rayon X s’invite au bord des chaines de production

Des images précises reconstruites rapidement

Minalogic transfert le ‘‘scanner’’ médial vers le monde industriel en faisant progresser sa résolution et la rapidité de reconstruction des images en 3D. Cet équipement unique n France est maintenant utilisable pour le contrôle qualité.

Le pôle de compétitivité mondial dédié aux micro et nanotechnologies ainsi qu’au logiciel embarqué, Minalogic, vient de finaliser son projet collaboratif Delpix. Celui-ci visait à l’élaboration d’un système complet de tomographie rapide par rayons X pour le contrôle qualité sur chaîne de production.

Si la tomographie par rayons X, dite ‘‘scanner’’, est largement utilisée dans le domaine médical depuis de nombreuses années, elle n’est que très peu utilisée dans le secteur industriel, du fait de la lenteur de reconstruction de l’image 3D et de sa résolution insuffisante.

Le projet Delpix consistait à faire sauter ces verrous technologiques, qui restreignaient l’utilisation de cette technologie sur les chaînes de production industrielles. Les partenaires du projet se sont donc attelés au développement de plusieurs éléments novateurs :

 

  • détecteurs plans de rayons X, au coût fortement réduit et à la robustesse accrue avec une qualité d’image unique ;
  • logiciels de reconstruction d’images volumiques synchronisées, avec un gain de vitesse supérieur à 20 ;
  • traitement automatique des données volumiques synchronisées permettant la détection automatique des défauts des pièces (assemblage, réglage, qualité santé - matière…) ;
  • l’accès aux mesures dimensionnelles dans les structures internes des pièces.
     


Grâce à ces développements spécifiques, le contrôle d’une pièce prend désormais quelques secondes seulement, contre quelques heures auparavant, ce qui permet une détection des défauts automatique et en temps réel sur des chaines de production.


                              

       A gauche une image acquise en 3 secondes et reconstruite en 3D en 1 minute, 
              à droite une image acquise et reconstruite en 3 secondes par Delpix



Le projet Delpix s’est étendu sur une période de 3 ans avec un effectif de 21 hommes/an pour un budget de 8,5 millions d’euros. Il a regroupé autour de Thales et Trixell, plusieurs PME (CyXplus, Digisens, Noesis) et laboratoires de recherche (Grenoble INP, INSA Lyon).

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.minalogic.com
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur