Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

La technologie Térahertz à portée des communications sans fil

| | |

Par publié le à 10h43

La technologie Térahertz à portée des communications sans fil

Circuit Terahertz miniature

Des chercheurs japonais ont réussi à développer un dispositif de communication à onde millimétrique suffisamment compact et bon marché pour attaquer les applications grand public. Une véritable révolution dans le sans fil à ultra haut débit.

Imaginez un dispositif de communication radio qui offre un débit potentiel de 30 Gbit/s, qui tient dans un encombrement de 3 x 1,5 mm et qui ne coûterait que quelques euros à produire. Tel est l'incroyable résultat auquel sont parvenus les chercheurs du fabricant japonais de composants électroniques Rohm et de l’Université d’Osaka.

Il s’agit d’un système Térahertz fonctionnant dans la bande de fréquence de 300 Ghz où les ondes radio mesurent 10 mm de longueur. La technologie Térahertz explique le débit de transmission élevé susceptible d'être obtenu. Mais jusqu’ici, elle se traduisait par des systèmes encombrants et coûteux. Acceptables dans des applications de détection (dans les aéroports par exemple) ou d'imagerie médicale. Mais pas dans des applications grand public comme la transmission sans fil de la vidéo non compressée, par exemple du lecteur Blu-ray vers l’écran plat.

Pour faire tomber cet obstacle, les chercheurs japonais utilisent comme émetteur/récepteur des diodes résonnantes à effet tunnel. La puce intègre une antenne de la taille d'un grain de riz. Elle dispose de deux zones, l'une servant d'oscillateur (émetteur radio), l'autre de détecteur (récepteur), en jouant sur la tension électrique qui lui est appliquée. Grâce aux diodes à effet tunnel, la sensibilité en détection a été multiplié par quatre par rapport aux solutions Térahertz traditionnelles. Les chercheurs ont mis au point un procédé de modulation qui donne à ce composant miniature une fonction de transmission sans fil à ultra haut débit.

Le dispositif a prouvé ses capacité dans une expérience de transmission de vidéo à haute définition au rythme de 1,5 Gbit/s. Mais selon les chercheurs, il est possible d’atteindre un débit de 30 Gbit/s. De quoi satisfaire les besoins de la future télévision à super haute définition (résolution quatre fois celle de la haute définition actuelle) déjà en expérimentation au Japon. L’industrialisation de cette technologie est prévue dans 3 à 4 ans.

Ridha Loukil

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur