Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

La réalité virtuelle mise à l’honneur par le Medef

| | | | | |

Par publié le à 10h27

La réalité virtuelle mise à l’honneur par le Medef

Simulation d’une tâche de fabrication avec capture des mouvements et comportement physique.

La plate-forme RHEA d’évaluation de l’ergonomie des futurs véhicules aérospatiaux en phase de conception, développée par EADS Innovation Works avec l’aide d’Optis, a reçu le prix Coup de cœur du club de l’innovation du Medef lors de son université d’été.

Le prix ‘‘Coup de cœur’’ du club de l’innovation de l’université d’été du Medef a été remis à EADS Innovation Works pour sa plate-forme de réalité virtuelle RHEA. Outre l’intérêt de cet outil, ce prix récompense aussi un modèle de partenariat innovant entre le grand groupe et Optis, PME qui assurera l’industrialisation et le déploiement commercial, tout en collaborant à l’amélioration continue de la plate-forme.

« Cette collaboration consiste en un partenariat technologique et non en un simple accord de transfert technologique. Elle assurera la diffusion et le support de cette technologie à coûts réduits dans l’ensemble du groupe EADS. Notre mission consiste non seulement à créer une technologie différenciatrice pour EADS, mais également à l’implémenter dans une chaîne industrielle. En outre, nous sommes convaincus que les applications multisectorielles profiteront du réseau commercial international d’Optis et démontreront rapidement l’important potentiel commercial de la plate-forme RHEA », espère Didier Guedra?Degeorges, Vice-President Structure Engineering, Production Processes & Aeromechanics chez EADS Innovation Works.

Développée et mise au point par EADS Innovation Works au cours des cinq dernières années, la plate-forme RHEA (Realistic Human Experiment Analysis) offre un espace de réalité virtuelle permettant de conduire des études ergonomiques sur les futurs véhicules aérospatiaux et leurs processus de fabrication. Développement auquel Optis, spécialiste des solutions de modélisation d’ergonomie visuelle et de simulation optique, a apporté ses compétences en termes de simulation de la vision humaine et de prototypage virtuel physico?réel, afin d’atteindre un niveau de réalisme et de précision inégalé.

Dès l’avant-projet

Les concepteurs utilisant RHEA sont en mesure d’analyser l’accessibilité, les conditions de confort, les efforts requis et les champs de vision des véhicules en cours d’étude. Cette plate-forme facilite l’immersion au cœur d’un produit encore virtuel pour y effectuer divers tests. Les concepteurs ou ergonomes peuvent ainsi prendre la place du futur pilote, de membres d’équipage, de passagers ou de techniciens, afin d’expérimenter diverses tâches et d’explorer un ensemble de solutions techniques en interagissant directement avec la maquette numérique 3D grandeur nature.

L’interaction des utilisateurs avec RHEA se fait par l’intermédiaire de lunettes spéciales, d’un écran fixé sur un casque, ou d’un avatar, double numérique de l’utilisateur intégré au cœur du produit virtuel 3D, afin d’interagir en temps réel avec ce qu’il voit. Chaque composant ou modification de la conception est ainsi testée rapidement grandeur nature.

D’ores et déjà en service chez Airbus sur les sites de Toulouse, Saint-Nazaire et Hambourg, la plate-forme RHEA est partie intégrante des processus de conception et de fabrication du nouvel Airbus A350. RHEA est également utilisée par Eurocopter et Astrium, deux divisions d’EADS.

Un accord original

Selon les termes de l’accord récompensé par le Medef, Optis assurera la commercialisation et le support du logiciel RHEA à l’échelle mondiale, tandis qu’EADS bénéficiera des ventes réalisées en dehors du groupe. Les deux partenaires sont autorisés à intégrer de nouvelles fonctionnalités et conservent les droits de propriétés intellectuelles sur les modules qu’ils ont développés. Un comité directeur nommé par les deux partenaires planifie et coordonne les futurs développements de RHEA et évalue les retours client.

« Ce partenariat unique nous permet de gérer conjointement la phase de transition critique entre la recherche et la mise sur le marché. Grâce à notre savoir?faire en simulation optique nous sommes aujourd’hui en mesure de nous adresser aux marchés des simulateurs et de la réalité virtuelle. La disponibilité de la plate-forme RHEA complète notre offre et nous permet de proposer dès à présent une solution globale à nos clients », explique Jacques Delacour, Fondateur et Président Directeur général d’Optis.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.optis-world.com/ 
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur