Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

La course à la lentille de contact intelligente est lancée

| | | | | | |

Par publié le à 10h35

La course à la lentille de contact intelligente est lancée

Google et le groupe pharmaceutique suisse Novartis comptent commercialiser leur lentille intelligente d'ici quatre ans.

La start-up canadienne Medella Health, fondée en 2013 par Harry Gandhi, développe une lentille connectée dédiée aux patients diabétiques, comme Google. La jeune pousse vient de recevoir 100 000 dollars de la Thiel Foundation. 

Google et le suisse Novartis ne sont pas les seuls à plancher sur des lentilles de contact intelligentes pour les diabétiques. Repérée par la MIT Technology Review, la start-up Medella Health travaille, elle aussi, sur un projet similaire.

Fondée en 2013 par Harry Gandhi, alors étudiant en biotechnologies à l’université de Waterloo au Canada, la jeune pousse compte désormais sept collaborateurs et vient de bénéficier du soutien financier de la Thiel Foundation. Pilotée par Peter Thiel, cofondateur de Paypal et célèbre capital-risqueur de la Silicon Valley, la fondation accorde chaque année à une promotion de jeunes entrepreneurs une bourse de 100 000 dollars pour qu'ils puissent se concentrer sur leur projet.  

Comme Google, Medella Health entend commercialiser des lentilles qui mesurent le niveau de glucose à partir du liquide lacrymal pour faciliter le quotidien des patients diabétiques. Aux Etats-Unis, plus de 29 millions d’Américains seraient concernés, soit 9,3% de la population. Le nombre de diabétiques dans le monde est lui estimé à 382 millions. 

Pour l’heure, la lentille est encore à l’état de prototype et correspondrait davantage au globe oculaire d’un éléphant qu’à celui de l'œil humain, reconnaît son créateur. Concrètement, un petit biocapteur doit permettre de mesurer la concentration de glucose à partir des larmes de l’œil. Un circuit traite et transmet ces informations par l’intermédiaire d’une antenne qui pourrait être intégrée aux lunettes ou au collier du patient. Les données sont ensuite transmises à une application mobile dédiée via une connexion Bluetooth. Développée en interne, elle devrait associer le niveau de glucose et la géolocalisation des patients pour leur permettre de comprendre comment les activités au fil d'une journée influencent leur glycémie.

Harry Gandhi entend, par ailleurs, exploiter les mouvements et les signaux électrochimiques autour de l’œil pour alimenter le dispositif en énergie. Les lentilles connectées de Medella devrait s’adresser aux patients diabétiques de type 1. Les patients de type 2, qui n’ont pas besoin de mesure continue, pourraient simplement contrôler leur glycémie en positionnant de temps en temps leur smartphone devant leurs yeux.

Pour l’heure, aucune date de commercialisation n’a été communiquée. De leur côté, Google et Novartis prévoient un lancement du produit sur le marché d’ici quatre ans. 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur