Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

L'US Air Force récupère un drone spatial après deux ans en orbite

| | |

Par publié le à 15h33

L'US Air Force récupère un drone spatial après deux ans en orbite

718. C'est le nombre de jours que le drone spatial X-37B a passé en orbite autour de la Terre, avant de se poser dimanche 7 mai sur la base de Cap Canaveral en Floride. Un prototype, le quatrième du genre, qui sert à la fois à mener un certain nombre d'expériences dans l'espace et à développer des technologies qui pourront servir dans de futures navettes spatiales.

Après 718 jours passés en orbite autour de la Terre, la navette spatiale sans équipage américaine X-37B s’est posée dimanche 7 mai sur la base de Cap Canaveral en Floride. Avec ses 9 mètres de long et ses 4.5 mètres d’envergure, la navette autonome construite par Boeing est alimentée en énergie grâce à des panneaux solaires à l’arséniure de gallium, et des batteries lithium-ions. Développé initialement pour la NASA en 1999, ce prototype a été repris par la DARPA en 2004 puis transféré à l’armée de l’air américaine en 2006.

Lancé par une fusée Atlas 5 en mai 2015, c’était le quatrième drone militaire placé en orbite par l’US Air Force dans le cadre de son programme expérimental X-37B Orbital Test Vehicle (OTV). Pour l’armée américaine, l’objectif est double : mener des expériences dans l’espace pour ensuite les analyser sur Terre, et développer des technologies réutilisables pour les navettes spatiales. Ce programme s’intéresse notamment aux systèmes de protection thermique, au vol orbital autonome, aux systèmes de propulsion avancés, aux nouvelles technologies de guidage ou encore à l’ensemble des équipements électroniques, électriques et informatiques qui aident au pilotage.

Depuis le premier lancement en 2010, les quatre missions qui se sont succédé comptabilisent déjà 2 085 jours dans l’espace. Et courant 2017, la cinquième mission OTV pourrait être envoyée en orbite autour de notre planète. Mais les informations données par l’US Air Force sont rares. Classé confidentiel depuis 2004, ce programme fait l’objet de nombreuses spéculations. Et si le drone militaire était un bombardier spatial, un destructeur de satellites ennemis ou un avion espion ?

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur