Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

L’union fait … l’agilité

| | |

Par publié le à 23h55

L’union fait … l’agilité

Des partenaires motivés pour partir à l'assaut des grands groupes

Pour être visible des grands groupes industriels, 10 PME de l’Ain aux compétences complémentaires se regroupent afin d’être plus réactifs et d’offrir des prestations plus globales dans le domaine de la machine spéciale.

Dix PME adhérentes de Mécabourg, groupement d’entreprises de la Mécanique, de la Métallurgie et de la Carrosserie industrielle de l’Ain (01), viennent de créer ensemble la société AinGIL sous forme de Société par actions simplifiée (SAS).

AinGIL donnera plus de moyens aux PME qui la composent pour se rendre visibles des grandes sociétés industrielles et conquérir des marchés de plus en plus importants.

Les 10 partenaires de AinGIL

  • ABACO ;
  • AIS ;
  • Boyard Métal ;
  • Financière Innovtec ;
  • Goyon Chaudronnerie ;
  • LSI ;
  • Métallerie Concept ;
  • PPC ;
  • Pro Concept ;
  • Robin Janodet.

 

L’objectif est de proposer aux grands donneurs d’ordres industriels une prestation complète dans le domaine des machines spéciales, basée sur des capacités de production importantes et complémentaires. AinGIL souhaite également conquérir des marchés d’envergure auxquels, individuellement, chacune des entreprises membres ne pourrait répondre.

Mutualiser les compétences

« Accompagner ses membres dans leur développement commercial est l’une des priorités de Mécabourg. Or les grandes entreprises implantées dans l’Ain nous ont convaincus que les donneurs d’ordre industriels ne peuvent multiplier leurs fournisseurs. Le projet de créer une société commune est né pour répondre à cette attente. Tous les membres de Mécabourg ont été consultés. Les dix fondateurs, actionnaires à parts égales, rassemblent 220 collaborateurs et sont très complémentaires : études ; mécanismes et automatismes ; usinage ; mécano-soudure ; traitement de surface... Au cours de ses premiers mois d’activité, AinGIL devra créer une véritable chaîne de valeur pour le client en rassemblant les points forts des dix entreprises qui la composent », explique Fabrice Lacour, Président d’AinGIL, membre du bureau de Mécabourg.

« Notre panel de compétences va de la conception jusqu’à la mise en service, et chacune peut être proposée séparément. Cette mutualisation de spécialistes permet d’être compétitif autant sur le plan économique que technique. Nos premiers prospects sont les principaux donneurs d’ordres industriels de l’Ain. Le modèle économique doit s’appuyer sur la transparence, tant en interne qu’auprès des clients, afin de proposer une réelle alternative, économique et réactive, pour tous les dossiers complexes de sous-traitance industrielle », ajoute Sébastien Catherin, Directeur commercial de Goyon Chaudronnerie, en charge du développement commercial d’AinGIL.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : contact@aingil.fr & http://www.mecabourg.com/

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur