Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

L’intelligence artificielle compose de la musique

|

Par publié le à 12h53

L’intelligence artificielle compose de la musique

La start-up française Hexachords a développé une intelligence artificielle capable de composer de la musique. Celle-ci sera mise à disposition des compositeurs dans le logiciel Orb Composer. 

Pour faciliter les travaux des compositeurs et leur permettre de se recentrer sur leur créativité, la start-up Hexachords a mis au point un logiciel doté d’une intelligence artificielle qui compose de la musique orchestrale. Dans le logiciel Orb Composer, l’intelligence artificielle va réaliser une pré-composition en fonction des marques de temps (introduction, passage action, etc.) et de l’intensité (musique douce, accélérée, etc.) imposées par le compositeur.

Cette pré-composition est la partie « fastidieuse » de la composition, à savoir la structure de base d’un morceau. Ce dernier accompagnant par exemple une vidéo de film ou de publicité. « L’intelligence artificielle offre une bonne base de création au compositeur, précise Mathieu Calvo, chargé du business development de la start-up Hexachords. Il va pouvoir choisir le type de structure, d’instrument, dessiner une courbe d’intensité de la musique et l’IA va composer la musique. Le compositeur peut ensuite exporter le fichier MIDI qu’il va ensuite pouvoir modifier dans son logiciel de MAO. » A noter que la création de la pré-composition est quasi instantanée. La création de la bande son complète demandera alors une journée au lieu de deux semaines.

Comme un compositeur

L’intelligence artificielle sait accorder les différents instruments et peut par exemple programmer une entrée successive d’instruments pour que l’intensité de la musique monte. « L’intelligence artificielle se comporte de la même manière qu’un compositeur. Toute l’étude de la conception de cette IA a été de comprendre en profondeur la musique, comment elle est construite et comment le compositeur humain agit lorsqu’on lui donne un cahier des charges. » Le risque de retrouver les mêmes compo est quasiment nul. En sortie du logiciel, le compositeur peut modifier la musique réalisée par le logiciel et a donc peu de risque de retrouver les mêmes musiques. En termes de droits d’auteur, il est le compositeur unique.

Hexachords va lancer en avril 2017 une campagne de crowdfunding pour lancer la commercialisation de son logiciel. Trois versions, avec des niveaux de contrôles différents, vont être proposées. Une version « ultime » à 800 € avec la possibilité de contrôler finement les paramètres. Une version intermédiaire à 400 € et une version « pour débutant » à 200 €. L’idée de la campagne de crowdfunding est de diviser ce prix par deux.

Un bel avenir dans le jeu vidéo ?

« Nous sommes partis dans un premier temps sur la musique orchestrale car c’est la plus complexe à réaliser, ajoute Mathieu Calvo. A partir du moment où on sait composer cette musique, les autres styles musicaux seront plus faciles à composer. » Environ 500 compositeurs ont déjà montré de l’intérêt pour cet outil. Et ce ne sont pas les seuls !

Un acteur du jeu vidéo français a montré de l’intérêt pour cette intelligence artificielle. Avec un peu de développement, celle-ci pourrait composer de la musique en temps réel en fonction de la situation d’un personnage. Si celui-ci s’approche d’un danger, la musique devient de plus en plus angoissante. Et s'il s’affaiblit, la musique devient plus dissonante.

Voici un exemple de bande son travaillée par un compositeur, à partir de la pré-composition de l’intelligence artificielle :

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

3 réactions

SergeGros
Le 22/01/2017 à 20h04
Je viens d'aller voir sur leur site internet www.hexachords.com et c'est vraiment impressionnant. Par contre, que du style "cinématique", je suis curieux de voir ce que ça donnerait sur d'autres styles de musique. Aussi un autre lien sympathique que j'ai trouvé sur la start-up : http://www.irma.asso.fr/Hexachords-a-cree-une-IA-pour-les

Opus22
Le 23/01/2017 à 15h18
Je viens d'écouter sur leur site www.hexachords.com et c'est quand même bluffant. Par rapport à Google Magenta : https://youtu.be/6ZLB2-_0Hxw A lire aussi l'excellent article de l'IRMA : http://www.irma.asso.fr/Hexachords-a-cree-une-IA-pour-les

ProLife
Le 24/01/2017 à 18h57
Hâte de pouvoir tester Orb Composer et de voir ce dont il est capable ! Bravo pour cette réalisation !

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur