Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

L'hydrolienne de Sabella replonge au large d'Ouessant

| | |

Par publié le à 09h12

L'hydrolienne de Sabella replonge au large d'Ouessant

L'hydrolienne a été immergée de nouveau au large d'Ouessant. La fondation et le câble de raccordement avaient été laissés en place suite à la dernière campagne d'essais.

Après avoir été retirée en 2016 à l'issue d'une campagne d'essais, l’hydrolienne D10 de Sabella a été immergée de nouveau au large d'Ouessant le 16 octobre 2018. Elle délivrera de l’électricité à l’île bretonne jusqu’à la mise en place d’une installation de plus grande ampleur en 2021.

L’hydrolienne D10 de Sabella a retrouvé les courants marins des profondeurs au large d'Ouessant. Immergée aux premières lueurs du jour mardi 16 octobre à 2,2 km de la côte, elle a rejoint la fondation restée posée à 55 m sous le niveau de la mer depuis la dernière campagne d’essais achevée en juillet 2016. Avec son rotor de 10 m de diamètre, elle délivrera de l’électricité à l’île bretonne avec une puissance maximale de 1 MW pour des courants marins pouvant aller jusqu’à 4 m/s. Cette exploitation a lieu dans le cadre du projet Intelligent Community Energy (ICE) inclus dans le programme SMILE et porté principalement par la région Bretagne. Elle durera jusqu’à la mise en place d’une installation de plus grande ampleur qui devrait intervenir en 2021.

La première campagne d’essais de l’hydrolienne D10 s’était déroulée de juin 2015 à juillet 2016. Elle avait révélé des problèmes de criticité au niveau de l'électronique de puissance embarquée. « Les travaux qui ont été faits sur la machine de 2016 à mi-2018 sont des travaux de redondance et de rénovation de cette chaîne électrique, détaille Jean-François Daviau, cofondateur et président de Sabella. Sinon, c’est le même rotor qui vient d’être remis à l’eau et qui s'était parfaitement comporté durant la première campagne aux niveaux mécanique et hydraulique. »

En 2021, le projet PHARES – pour Programme d’Hybridation Avancée pour Renouveler l’Énergie dans les Systèmes insulaires – porté par l'énergéticien Akuo Energy se substituera à ICE. Visant à décarboner Ouessant, il remplacera la machine D10 mise à l’eau ce 16 octobre par deux machines de 12 mètres de diamètre et hybridées à une éolienne de 1 MW et un parc photovoltaïque de 1 MW également. Objectif : passer d’une énergie produite entièrement à partir de fioul aujourd’hui à 80% d’énergie renouvelable sur l’île en 2021.

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur