Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

L’Europe encourage l’ouverture des données publiques

| | |

Par publié le à 12h14

L’Europe encourage l’ouverture des données publiques

Ce qui a été payé par le public doit être accessible au public

La Commission européenne invite les administrations à ouvrir leurs données pour favoriser le développement de services numériques innovants. Et elle donne l’exemple en préparant un portail sur les données des institutions de l'Europe. Il sera mis en ligne au printemps 2012.

L’Open Data, c’est le nouveau crédo de la stratégie numérique de l’Europe. Peu de temps après que le gouvernement français ait ouvert son portail data.gouv.fr mettant à la disposition de tout le monde près de 350 000 jeux de données publiques, la Commission européenne met en place un programme d'ouverture des données qui doit soutenir l'économie de l'Union à hauteur de 40 milliards d’euros par an.

Les administrations publiques européennes ont sous les pieds une véritable mine d'or, au potentiel économique inexploité, que constituent les énormes volumes d'informations recueillies par les divers organismes et services publics. Bruxelles les encourage à valoriser ce potentiel en en ouvrant l’accès, à l’instar de que font déjà certains États membres, comme la France ou le Royaume-Uni.

La Commission européenne montre l'exemple en donnant au public librement accès à ses informations par l'intermédiaire d'un portail, qui existe aujourd’hui au stade béta et qui sera mis en ligne au printemps 2012. Par ailleurs, elle a décidé d’allouer 100 millions d’euros, sur la période 2011-2013, au financement de la recherche dans le domaine des technologies de gestion des gros volumes de données.

Ces mesures visent le développement de services numériques innovants basés sur la réutilisation des informations du secteur public. Le principe est de transformer des données brutes en matériel utile aux utilisateurs des technologies de l’information : applications de cartographie pour smartphones ; informations en temps réel sur le trafic ou la météo ; outils de comparaison des prix, etc. Les journalistes et les universitaires figurent parmi les grands bénéficiaires potentiels.

L’ouverture des données publiques s’impose aux Etats membres de l’Union européenne comme une obligation par la directive 2003/98/CE adoptée en 2003. La Commission européenne veut étendre le champ d'application de cette directive, afin d'y inclure les bibliothèques, les musées et les archives.

Ridha Loukil

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur