Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

L’ESTP célèbre ses 120 ans avec un nouveau campus

| | | |

Par publié le à 22h04

L’ESTP célèbre ses 120 ans avec un nouveau campus

Deux nouveaux amphis.

L'École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l'industrie regroupe sur son site de Cachan toutes ses activités de recherche et de formation initiale. Le campus y a été modernisé et agrandi en appliquant les préceptes de construction durable qui sont enseignés à l’école.

La rentrée 2011 de L'École spéciale des travaux publics, du bâtiment et de l'industrie (ESTP) a été marquée par le transfert sur le campus de Cachan (94) de toutes les activités de recherche et de formation initiale de l’école, qui étaient basées à Paris. Seules, la direction de la formation continue et les Mastères Spécialisés restent dans les locaux du boulevard Saint Germain.

Acheté l’an dernier, le campus historique de Cachan a été transformé et les équipements modernisés. Les 2 300 élèves en formation initiale (cycle ingénieur, conducteur de travaux, licence pro) se sont tous retrouvés à Cachan, où 2 amphis, 5 salles de cours ont été construits et 300 chambres d’étudiants sont en cours de construction pour la rentrée 2012. Sur un terrain de 7 ha, l’extension représente 2 800 m² de bâtiments, un chiffre qui est à rapprocher de la surface initiale (24 000 m²). Le campus de Cachan abrite désormais aussi toutes les activités de Recherche de l’ESTP, au sein de l'Institut de Recherche en Constructibilité (Constructibilité = construire mieux avec moins).

Les travaux du campus de Cachan ont été effectués avec une démarche de très haute qualité environnementale. Le bâtiment administratif bénéficie du label BBC Effinergie et celui qui abrite les salles de cours et les amphis, du label THPE. L’école vient de se raccorder au réseau géothermique de la ville de Cachan et a installé un puits canadien.

Une démarche volontariste qui répond au besoin de formation vis-à-vis du développement durable, auquel les élèves devront répondre durant toute leur carrière professionnelle.

« Le 1er défi qui se pose à nous est de conserver l’excellence française de nos formations d’ingénieurs. Il nous faut assurer le meilleur niveau de formation dans une France où la construction doit relever sans cesse de nouveaux challenges liés à la mise en œuvre d’une construction durable et équitable », estime ainsi Florence Darmon, Directeur Général de l’ESTP.

Des formations innovantes

Dans un contexte d’accélération de la demande mondiale en bâtiment et infrastructures et pour répondre aux besoins en constante évolution des entreprises, l’ESTP doit diversifier continuellement ses formations. Aujourd’hui à l’ESTP, les étudiants peuvent suivre près de 140 cursus différents.

Rappelons qu’en 2009, l’ESTP a créé 2 chaires d’Enseignement Recherche totalement dédiées à la construction durable : la chaire génie civil nucléaire ; la chaire aménagement et construction durables. Et pour 2012, l’ESTP a élaboré avec la Fondation des Architectes de l’Urgence un Mastère Spécialisé Urgentiste en Bâtiment et Infrastructures, pour reconstruire durablement après les catastrophes.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.estp.fr 
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur