Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

L’Ecole des Mines d’Alès veut diversifier son recrutement

| | | |

Par publié le à 11h25

L’Ecole des Mines d’Alès veut diversifier son recrutement

Bientôt 1/3 d'apprentis-ingénieurs

L’école d’ingénieurs ouvre son propre Centre de Formation d’Apprentis. Une création qui se fait dans un contexte d’augmentation des admissions et de diversification du recrutement. A terme, les apprentis représenteront environ le tiers de l’effectif étudiant total.

L’Ecole des Mines d’Alès vient d’accueillir les premiers apprentis?ingénieurs dans son propre Centre de Formation d’Apprentis (CFA).

La décision de mettre en place un CFA autonome intervient alors que l’Ecole, qui veut rendre son diplôme d’ingénieur accessible par plusieurs voies, va continuer à se développer dans les prochaines années en augmentant et en diversifiant son recrutement. L’objectif est de faire passer le nombre d’admissions de 212 cette année à 287 pour la rentrée scolaire 2013-2014.

L’Ecole, qui pratique l’apprentissage depuis 2008, souhaite développer ce type de formations par apprentissage en portant l’effectif à 80 apprentis à la rentrée universitaire 2012. A l’horizon 2013?2014, les apprentis représenteront environ le tiers de l’effectif étudiant total.

2 spécialités en apprentissage

Rappelons qu’à l’Ecole des Mines d’Alès, l’apprentissage s’adresse majoritairement aux titulaires d’un BTS ou d’un DUT en génie civil, génie thermique ou alors informatique et réseaux. L’école propose 2 spécialités en apprentissage : conception et management de la construction (énergies renouvelables et bâtiment durable) ; Informatique et réseaux (étude et développement, systèmes et réseaux).

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.mines-ales.fr
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur