Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Jean-Paul Laumond, titulaire d’une Chaire de robotique au Collège de France

| | |

Par publié le à 11h44

Le chercheur du LAAS devient titulaire de la Chaire d’Innovation Technologique Liliane Bettencourt au Collège de France. Il entend y mettre en avant l’interaction grandissante entre robots et êtres vivants.

Jean-Paul Laumond, spécialiste de la robotique humanoïde, est nommé titulaire de la Chaire d’Innovation Technologique Liliane Bettencourt au Collège de France. Il est directeur de recherche au LAAS-CNRS à Toulouse. Il y anime le groupe de recherche Gepetto dont les travaux portent sur les fondements calculatoires du mouvement anthropomorphe, chez l’homme et pour les systèmes artificiels (robots humanoïdes et mannequins numériques). Il enseigne aussi la robotique à l’ENS.

La robotique est une science jeune, juste 50 ans, qui s’est développée au rythme des progrès technologiques ultra-rapides de ces dernières décennies. Elle a d’abord permis d’élaborer des robots industriels, puis des robots autonomes capables d’interagir avec le monde physique, comme explorer la planète Mars. Elle est aujourd’hui à un tournant puisqu’il s’agit depuis les années 2000, d’élaborer des robots capables de travailler en collaboration de plus en plus étroite avec l’homme, notamment dans le domaine médical ou de l’aide à la personne.

Les perspectives font rêver, les gouvernements investissent dans de grands programmes de recherche et dans les cinq ans qui viennent, si l’on en croit les experts de Metra Martech, un million d’emplois devraient être créés grâce à la robotique industrielle. Plus que de remplacer l’homme, le robot va l’assister, effectuer des tâches qu’il ne peut pas faire ; lui permettre par exemple de transporter aisément des charges d’une centaine de kilogrammes.

Entre le rêve du chercheur et le pragmatisme de l’ingénieur

La robotique et les travaux de recherche de Jean-Paul Laumond illustrent parfaitement l’objet de cette chaire, créée en partenariat avec la Fondation Bettencourt Schueller, qui est de questionner le rapport entre recherche fondamentale et recherche appliquée.

« L'innovation en robotique repose sur une forme originale de recherche fondamentale, qui se pose notamment la question des fondements calculatoires d’une machine agissant dans le monde réel en interaction avec des êtres vivants. Mais elle est également guidée par le pragmatisme des développements technologiques », estime Jean-Paul Laumond. « Au-delà du seul champ technologique, elle s’intéresse à la capacité d’un système - artificiel ou naturel - à s’adapter à son environnement. On peut parler d’intelligence ; je préfère parler d’habileté, un terme moins connoté, qui met l’accent sur la relation physique de la machine avec le monde ».

Avec la robotique humanoïde, la discipline questionne de plus en plus près non seulement les interactions possibles, mais aussi les similitudes entre l’homme et la machine. « L’ambition scientifique du roboticien rencontre désormais tout naturellement celle du chercheur qui fait de l’homme son objet d’étude, notamment dans le domaine des neurosciences. Il est passionnant de comprendre et de s’inspirer de l’homme, mais je tiens à ne pas oublier que le roboticien se situe du côté de l’objet »,  précise Jean-Paul Laumond.

« Plus que jamais la robotique questionne les frontières parfois confuses entre le savoir et le faire, entre recherche fondamentale et recherche appliquée, entre ce qui tient de la civilisation et de l’humain et ce qui tient de l’objet et de la technologie; avec toujours un risque de confusions des genres ».

Jean-Paul Laumond donnera sa leçon inaugurale le 19 janvier à 18h00, sur le thème : La robotique : une récidive d’Héphaïstos. Ses cours auront ensuite lieu les lundis à 16h00 à partir du 23 janvier, sur le thème : Robotique : les fondations d’une discipline. Ils seront suivis, de 17h00 à 18h00, d’un séminaire en relation avec le cours. L’ensemble du cycle d’enseignement de Jean-Paul Laumond sera disponible sur le site Internet du Collège de France.

Cela sera complété par un colloque international, Robotics : Sciences and Technology, qui se tiendra à Paris les 12 et 13 juin.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.college-de-france.fr 
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur