Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

iTesTiT propose le monitoring global d'éolienne

| | | | |

Par publié le à 23h10

iTesTiT propose le monitoring global d'éolienne

Grâce à leur technologie, les créateurs Josi Cusido et Xavier Vinas espèrent atteindre d'ici deux ans environ 5 % de parts de marché des systèmes de monitoring des éoliennes.

Pour détecter et prédire de façon fiable les dysfonctionnements des éoliennes, les sociétés de production d’énergie peuvent désormais s’appuyer sur une nouvelle solution, le système iTesTiT.

L’arrêt d’une éolienne pour des opérations de réparation ou de maintenance peut prendre du temps et coûte forcément de l’argent à l’exploitant. Mais, une éolienne étant un système électromécanique complexe, de nombreux composants peuvent être à l’origine du dysfonctionnement. Afin de détecter ou de prévenir l’apparition de ces événements, des chercheurs de l’ Université Polytechnique de Catalogne (UPC) ont mis au point un outil de diagnostic complet, capable d’intégrer un grand nombre de variables.

Appelé iTesTiT, ce dispositif collecte les données de tous les systèmes électriques, du système d’orientation des pales ainsi que de l’ensemble de la chaîne cinématique, du rotor à la génératrice en passant par le multiplicateur.  L’analyse et l’interprétation de ces données permettent ensuite de caractériser le fonctionnement nominal de ces éléments en construisant des modèles qui serviront de référence pour détecter les variations. L’iTesTiT fournit ainsi une analyse fine pour aider l’exploitant à prévoir la performance future des composants mécaniques et électriques des éoliennes. Le but étant, au final, de tenter d’éviter la panne et l’arrêt coûteux du système de production d’énergie.

Protégé par cinq brevets, l’iTesTit sera commercialisé par une nouvelle spin-off du même nom et issue de l’UPC. En outre, les concepteurs espèrent également pouvoir adapter et intégrer cette innovation dans les systèmes mécatroniques complexes du secteur aéronautique et automobile qui nécessitent une prédiction fiable des dysfonctionnements.

Clément Cygler

Pour en savoir plus : http://www.upc.edu/
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur