Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Article Précédent
Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Inspiré du crotale, ce robot serpent peut grimper des pentes sableuses

| | |

Par publié le à 09h45

Inspiré du crotale, ce robot serpent peut grimper des pentes sableuses

Faire grimper des pentes sableuses à un robot inspiré du serpent : voici l'objectif que vient d'atteindre une équipe de chercheurs, roboticiens et zoologues américains. Pour ce faire, ils ont analysé la capacité d'un type de crotale à se déplacer dans tout type d’environnement pour l’appliquer ensuite à leur robot.

L’étonnante capacité du sidewinder (un crotale) à grimper les pentes sableuses émerveille les chercheurs en biologie et passionne les roboticiens. Plus exactement, des chercheurs américains de l’Institut de technologie de Georgie, de l’université de l’Oregon et de Carnegie Mellon. En collaboration avec le Zoo d’Atlanta, ils ont étudié la particularité des mouvements de ce serpent sur un sol sableux et granuleux, pour pouvoir l'inculquer à leur robot.

Dans une publication parue le 10 Octobre 2014 dans Science, les chercheurs ont expliqué que les sidewinders améliorent leurs performances sur ce genre de terrain en augmentant la surface de leur corps en contact avec le sol. Ces observations ont ensuite été  mises en application sur un modèle robotique développé par l'université Carnegie Mellon. Avant cette découverte, leurs serpents robotiques ne pouvaient se déplacer que sur des surfaces planes.

Le modèle utilisé possède 16 articulations - chacune disposée de façon perpendiculaire à la précédente - ce qui lui permet d'adapter son mouvement au terrain rencontré. Il mesure 37 cm de long et 5 cm de diamètre. 

En vidéo, les chercheurs américains décrivent la façon dont les sidewinders grimpent les pentes raides, et comment les robots serpents peuvent apprendre de leur technique :

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur