Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

"Innovation Labs? Le modèle du corporate Garage ou rien", Bertrand Marquet, Nokia

| | |

Par publié le à 08h05

Innovation Labs? Le modèle du corporate Garage ou rien, Bertrand Marquet, Nokia

Bertrand Marquet, co-fondateur et animateur au Garage de Nojia

Faut-il continuer à miser sur les innovation labs ? Alors que certains observateurs n'hésitent pas les décrire comme inutiles ou presque, la mise en éxécution des idées s'avérant impossible dans la plupart des organisations, nous avons demandé son avis à Bertrand Marquet, co-fondateur et animateur du Garage chez Nokia (chez Alcatel Lucent avant son rachat). Laissez tomber les post-its, recommande celui-ci, et misez sur le modèle du garage de la Silicon Valley.

Le problème fondamental des innovation labs est que la plupart ne sont pas des innovations lab, mais des idéation labs, ou des creative labs. Ces labs produisent des idées qui ne durent pas plus longtemps que le temps pendant lequel le post-it qui leur sert d'existence va rester collé au mur... Mais la seule innovation pouvant sortir d'une salle remplie de post-it est le post-it lui-même! Alors pour créer un innovation lab, commencez par jeter tous les post-it, en espérant que vous n'avez pas acheté la solution électronique grand écran tactile. 

Créer un innovation lab relève d'un niveau de maturité d'organisation élevée

Faire de l'innovation, ce n'est pas générer des idées, encore moins les recueillir et en aucun cas les filtrer. Mettre en place une boite à idées ou des processus de sélection de la meilleure idée est contre-productif. Commencez à comprendre cela, c'est faire un grand pas pour des innovations labs qui peuvent avoir une chance de produire de l'innovation, c’est à dire de la valeur pour l'entreprise. Comme pour les niveaux TRL de maturité d'une technologie, on pourrait créer des niveaux de maturité d'une organisation pour organiser l'innovation. Créer un innovation lab relève d'une maturité élevée, car cela signifie que l’organisation accepte les projets en mode bottom-up sous une gouvernance top-down bienveillante. Si vous en êtes encore à la boite à idée, même avec un site web attrayant, vous êtes très bas dans une telle échelle. 

Faire de l'innovation, c'est faciliter le développement de projets pour développer une proposition de valeur. Créer un innovation lab, c'est alors mettre en place un lab de facilitation, d'incubation et d'accélération de projets, pas des idées. C'est fournir une structure d'accueil et un accès à un certain nombres de plateformes aux projets internes ou externes. La fonction d'un innovation lab doit être la réalisation d'un MVP (Minimum Viable Product) qui va être testé, confronté à des clients ou des partenaires potentiels, et enrichi dans un écosystème pour lui donner un accès au marché. C'est cela un innovation lab : un formidable accélérateur de projets, pas une pièce à la déco agréable  avec des poufs et des boites de lego! Certes, ces pièces ont une utilité pour le bien-être, la cohésion d'équipe, le développement de soft-skill, mais un impact quasi nul sur l'innovation. 

Le modèle le plus adapté est le corporate garage tel que décrit par la Harvard Business Review

En fait le modèle le plus adapté d'innovation lab c'est "le garage" de la silicon Valley, qui a pour carburant la passion de ces occupants et a vu la création des startups les plus valorisées. Le meilleur modèle corporate  a été décrit dans Harvard Business Review comme le "Corporate Garage", parce que justement il reproduit les conditions de développement des projets en mode startup, tout en y ajoutant la dimension corporate. Celle-ci agit comme le meilleur des accélérateurs qui soit, en permettant un accès au marché rapide et un écosystème éprouvé : celui du grand groupe qui l'héberge.

Le modèle « corporate garage » est un modèle dans lequel l’innovation est générée par une petite structure agile sans les contraintes « bureaucratiques » d’un grand groupe, mais au sein d’un grand groupe qui sera le levier pour la mise à l’échelle, l’industrialisation et l’accès au marché. Le modèle tire alors le meilleur des deux mondes : startup et grands groupes. De ce fait le « modele corporate » est considéré comme le modèle le plus avancé de l’innovation (la 4ème ère de l’innovation). GoogleX fonctionne comme un corporate garage pour Alphabet.

Alors si vous avez un innovation lab qui ressemble à tout sauf à un garage et/ou une plateforme, ne le fermez pas. Transformez-le en point d'entrée de votre parcours "innovation", en cuisine par exemple, ou en un autre espace de détente et de rencontre. Un endroit où les gens viendront discuter d'idées qui se transformeront en projets parce qu'ils le voudront et qu'ils les porteront. Des projets qu'ils pourront concrétiser dans un vrai innovation lab selon le modèle corporate garage.

Bertrand Marquet

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur