Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Ils s’équipent : STAE gère tous ses projets avec la plate-forme collaborative de PI3C

| | | | | | |

Par publié le à 22h00

Ils s’équipent : STAE gère tous ses projets avec la plate-forme collaborative de PI3C

Gérer des projets complexes entre des partenaires géographiquement distants

Pour faire face à un afflux de commande de l’un de ses donneurs d’ordres, la PME mécanicienne découvre via l’action collective PC2M du Cetim, la plate-forme d’ingénierie collaborative de PI3C. En 3 ans, elle est devenue son outil de travail quotidien pour gérer tous ses projets qu’elle héberge.

STAE est une PME installée à Antony (92). Depuis 34 ans, elle maîtrise deux métiers différents et complémentaires : la mécanique et l'électronique. Elle intervient dans toutes les étapes, de la conception (électronique - implantation de carte logique, analogique, hyperfréquence -, ou mécanique - avant-projet, étude, ensemble mécanique, dossier industriel, etc.) à la fabrication (usinage de tout type de matière, traitement de surface, gravure, sérigraphie…), en passant par le test et l'intégration d'ensemble complet.

L'entreprise réalise un chiffre d'affaires de plus de 14 millions d'euros, dont 50 % sont réalisés avec les petites et moyennes séries et 50 % avec les développements industriels et les fabrications multi-unitaires (quelques pièces par an), pour un effectif de 90 personnes. La société est présente dans différents secteurs industriels : l'aéronautique ; la défense ; le médical, etc. Ses clients sont, à la fois, des grands groupes et des PME/PMI.

Faire face à un pic

« En 2008 nous avons eu à gérer un pic d'activité très important », indique Rémy Marchand, Directeur Commercial de STAE. « Notre client Thales nous a confié la réalisation de nombreux prototypes. Des nouveaux projets qui nous ont permis de réaliser une croissance à deux chiffres depuis 3 ans, avec une organisation en 3X8 ».

Un prototype a ceci de particulier qu'il évolue sans cesse. Il faut donc, tout au long de son cycle de développement, échanger, partager, communiquer, valider les informations et s'assurer que celles qui sont disponibles sont bien issues de la dernière version. « Un challenge que nous nous devions de relever ».

Les besoins de STAE se résumaient en quelques points :
 

  • Partager des informations correctes avec le client ;
  • Avoir une visibilité sur l'état d'avancement des projets ;
  • Assurer la traçabilité et l'historisation des modifications ;
  • Fluidifier les échanges pour améliorer la réactivité des équipes projets, aussi bien chez STAE que chez son donneur d’ordres ;
  • Sécuriser les échanges et les données de CFAO. 


Les retombées d’une action collective

L'action collective PC2M, mise en place par le Centre Technique des Industries Mécaniques (Cetim), à l'initiative du Comité Mécanique et avec le soutien de l'Europe, de l'Etat et de la Région Ile-de-France, permet alors à STAE de découvrir la plate-forme d'ingénierie collaborative en mode SaaS (Software as a Service) de PI3C. « Une action collective qui nous donné la possibilité de nous lancer, en bénéficiant d'un accompagnement financier sur 6 mois, donc, prise de risque ‘‘zéro’’ pour nous ».

« Nous avons trouvé avec PI3C la solution technologique et économique, facile à mettre en œuvre et à s'approprier qui nous correspondait totalement. Nous l'avons accompagnée, en interne, par la mise en place d'une méthodologie projet pour en tirer parti au maximum. Résultat : un retour sur investissement de moins de 6 mois et une croissance à deux chiffres depuis 3 ans, alors que la crise économique mondiale touchait l'industrie de plein fouet », explique Rémy Marchand.

Pour honorer les contrats de réalisation de prototypes pour Thales, qui faisaient intervenir jusqu'à 10 interlocuteurs différents au sein de STAE (chargé d'affaires ; commercial ; bureaux d'études ; chef d'atelier ; qualité…), et jusqu'à 20 personnes chez Thales, il a fallu mettre en place une organisation capable de suivre ces projets complexes en termes de suivi et de communication intra et inter-entreprises. Ce qui a été possible avec la mise en place de plate-forme d’ingénierie collaborative de PI3C.

Celle-ci a apporté :
 

  • Visibilité du dossier et de son avancement en temps réel, aussi bien en interne que par le client ;
  • Possibilité d'anticiper les approvisionnements des composants électroniques notamment (délais de 3 à 6 mois pour certains), grâce à cette visibilité ;
  • Pas de mise en place d'un chef de projet dédié à 100 %, mais d'une équipe pluridisciplinaire. La coordination étant assurée par la solution d'ingénierie collaborative ;
  • Plus besoin d'avoir de longues réunions fastidieuses et chronophages. Un point quotidien par téléphone et un point hebdomadaire ont été suffisants, puisque tous les intervenants avaient le même niveau d'information ;
  • Traçabilité assurée à 100 %, contrairement aux traditionnels échanges d'emails. D'où réduction très significative du risque d'erreur ;
  • Amélioration de la réactivité des équipes projets.


Gérer tous les projets


« Nous avons choisi la plate-forme PI3C en 2008 pour pouvoir gérer au mieux les projets que nous confiait Thales. Aujourd'hui c'est devenu un outil central de notre organisation interne. 20 à 30 projets sont gérés via la plate-forme, ce qui concerne une quinzaine de clients. 20 personnes l'utilisent au quotidien chez STAE. Nous en avons même fait notre coffre-fort de données, les projets internes sont hébergés sur la plate-forme plutôt que sur notre serveur, ce qui est un garant de traçabilité et donc de sécurité », conclut Rémy Marchand.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.stae.fr & http://www.pi3c.com
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur