Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Ils s’équipent : Schindler simule l’installation de ses escalators avec Navisworks

| | | | |

Par publié le à 02h24

Ils s’équipent : Schindler simule l’installation de ses escalators avec Navisworks

Faciliter l'installation grâce au prototypage virtuel

Le fabricant d’ascenseurs et d’escalators réutilise ses données de conception issues d’Inventor, dans le logiciel de révision de projets Navisworks d’Autodesk pour valider les opérations d’installation. Et il en présente de belles images à ses clients avec Showcase.
 

Le groupe Schindler, l’un des premiers constructeurs mondiaux d’ascenseurs, d’escaliers mécaniques et de trottoirs roulants, utilise les logiciels de Digital Prototyping d'Autodesk pour réduire les coûts et les risques liés au remplacement ou à la modernisation d’escaliers mécaniques dans des bâtiments existants.

La division Ascenseurs et Escalators de Schindler, client de longue date d’Autodesk, utilise Inventor comme logiciel standard d’ingénierie et de conception mécanique 3D. En partenariat avec Autodesk Consulting, le groupe a étendu son parc de logiciels Autodesk aux solutions Navisworks et Showcase.

Pour simuler l’installation d’un escalier mécanique dans une station du métro de Vienne, cette division de Schindler a migré ses prototypes numériques de l’escalier mécanique réalisés sous Inventor dans le logiciel de révision de projets Navisworks, qui permet d’intégrer des données multi-formats dans un unique modèle en 3D. Schindler a ainsi pu associer des vues numérisées du site et de son environnement à des modèles numériques de l’escalier mécanique, afin de créer un modèle virtuel plus précis de l’ensemble de la station de métro.

Limiter les démontages

Avec Navisworks, les concepteurs ont ensuite simulé l’installation de l’escalier mécanique, calculé l’espace nécessaire et minimisé le nombre de morceaux dans lequel l’escalier mécanique doit être démonté pour pouvoir être intégré dans le bâtiment. Chaque démontage supplémentaire induisant des coûts généraux significatifs, l’utilisation de simulations numériques permet de réduire considérablement les coûts d’installation.

« Une part importante de notre activité est liée à la maintenance et à l’entretien, avec notamment le remplacement d’escaliers mécaniques existants », explique Gerhard Lindstädt, directeur marketing de la division Ascenseurs et Escalators de Schindler. « Lorsque nous travaillons sur un nouveau projet, nous pouvons planifier l’installation d’un escalier mécanique avant d’ériger certains murs, dans un souci de sécurité et de simplicité. Mais dans le cas d’une transformation ou d’un remplacement, nous devons travailler dans une structure existante et il est important d’installer l’escalier mécanique en occasionnant un minimum de perturbations ».

Vendre les opérations en images

L’équipe en charge du projet a ensuite utilisé Showcase pour créer une présentation haut de gamme à partir de la simulation réalisée avec Navisworks. Schindler utilise ce type de présentation pour montrer à ses employés du monde entier, comment la simulation numérique, avant de lancer les travaux, permet de gagner du temps et de l’argent, tout en réduisant le risque d’endommagement des structures existantes. Ces présentations sont également très utiles pour montrer aux clients comment un escalier mécanique peut être installé et de quelle manière les périodes d’indisponibilité peuvent être minimisées.

Selon Gerhard Lindstädt, la division Ascenseurs et Escalators de Schindler enregistre actuellement une forte demande de simulations et de présentations émanant de centres commerciaux. La direction de ces derniers souhaite s’assurer que les travaux n’entraîneront pas de baisse du volume d’affaires ou qu’une installation n’endommagera pas le bâtiment ou l’environnement.

« Nous collaborons étroitement avec Autodesk Consulting pour optimiser notre portefeuille de solutions Autodesk. Le projet du métro de Vienne montre parfaitement comment nous pouvons tirer le maximum de valeur des logiciels que nous utilisons, et nous comptons sur les équipes Schindler du monde entier pour reproduire cette démarche », conclut Gerhard Lindstädt.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.schindler.fr & http://www.autodesk.fr
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur