Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Ils s’équipent : Groupama 4 met les voiles dans la Volvo Ocean Race avec SolidWorks

| | | | | | |

Par publié le à 15h17

Ils s’équipent : Groupama 4 met les voiles dans la Volvo Ocean Race avec SolidWorks

La validation en vraie grandeur commence dans 10 jours

Le bureau d’études intégré à l’équipe de courses océaniques a utilisé SolidWorks Premium pour concevoir l’ensemble des pièces mécaniques du gréement de son voilier. Outre la 3D, c’est la simulation qui a permis d’innover et d’optimiser ses équipements pour répondre aux attentes de Franck Cammas.

Groupama 4, le monocoque de Groupama Sailing Team, qui va prendre le départ dans une dizaine de jours de la Volvo Ocean Race, la course autour du monde en équipage avec escales, a vu la partie technique de son gréement être conçue avec SolidWorks Premium.

Depuis plus de 13 ans, ce Team est en quête de performances, qu'elles soient techniques ou maritimes. L'élément fédérateur est Franck Cammas, un skippeur de renom qui est aujourd'hui le marin le plus couronné en multicoque. Perfectionniste, rigoureux, talentueux, Franck Cammas ne laisse rien au hasard. La conception de ses bateaux en est la preuve.

Dessiné par l'architecte franco-argentin Juan Kouyoumdjian, Groupama 4 a été optimisé par le bureau d'études de Groupama Sailing Team basé à Lorient (56), construit au chantier Multiplast à Vannes (56) et équipé d'un mât lorientais fabriqué chez Lorima.

Il a su s'entourer d'une équipe de navigateurs et de techniciens passionnés. Le bureau d'études intégré à la société a été mis en place par Loïc Dorez, il y a déjà 11 ans. Une première dans le monde de la navigation de course. Car, pour cumuler les victoires, il faut préparer, anticiper et améliorer chaque pièce de l'immense puzzle que constitue un bateau.

En 2010, le bureau d'études composé d'une dizaine de personnes, renforce ses atouts avec, à la fois l'arrivée d’un ingénieur, Stéphane Chatel, et de SolidWorks Premium. C’est Axemble qui a assuré la mise en place et le démarrage de la solution.

Optimiser chaque pièce

Le challenge était important. « Il fallait concevoir, ou plutôt améliorer et adapter un monocoque pour cette grande course autour du monde qu’est la Volvo Ocean Race, ex Whitbread », explique Loïc Dorez.

Son objectif, aidé en cela par son excellente connaissance de la course au large, est d'analyser les attentes et les besoins de Franck Cammas et d'apporter les réponses technologiques. « Aujourd'hui, toutes les pièces mécaniques, notamment celles du mat, sont dessinées dans SolidWorks ».

Le mat est en effet le point d'ancrage essentiel du bateau, il a cette particularité de contenir beaucoup de pièces mécaniques dans peu d'espace. « La CAO 3D nous permet de dessiner, d'innover et de valider nos assemblages grâce à SolidWorks Simulation, comme, par exemple, l'analyse de l'association densité/matière. Nous pouvons ainsi passer de la théorie au réel, ou presque, en simulant les réactions des pièces en situation sur le bateau », ajoute Loïc Dorez.

« La simulation nous donne la possibilité d'explorer beaucoup de pistes, et si besoin est, de rechercher de nouvelles solutions. Bref, d'innover. Nous savons que ce sont les petits détails qui nous font gagner des dixièmes précieux en termes de performances, et qui peuvent donc nous ouvrir la voie vers la victoire ».

Des efforts qui maintenant vont pouvoir être validé en course. « Là nous passons maintenant de la face technique à la face humaine du projet », conclut confiant Jean Azéma, Directeur Général de Groupama.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.volvooceanrace.com/fr/ & http://www.cammas-groupama.com/fr/ & http://www.solidworks.fr & http://www.axemble.com 
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur