Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Ils s’équipent : Cosea utilise les outils d’Autodesk pour concevoir la ligne TGV Tours-Bordeaux

| | | | | | |

Par publié le à 18h11

Ils s’équipent : Cosea utilise les outils d’Autodesk pour concevoir la ligne TGV Tours-Bordeaux

300 km de voies et 900 ouvrages d'art à construire

Le groupement chargé de la création et de l’exploitation de la future ligne TGV Tours-Bordeaux sélectionne les outils d’Autodesk pour développer ce projet. Ils fédéreront plus d’une dizaine de bureaux d’études collaborant au projet.

Lisea (Ligne Sud Europe Atlantique), le groupement constitué de Vinci, de la Caisse des Dépôts et du groupe Axa pour la construction de la nouvelle ligne ferroviaire à grande vitesse Tours-Bordeaux, a choisi pour son entité Cosea, chargée de la conception et la construction de la ligne, les solutions de conception d’Autodesk.

Cette nouvelle ligne ferroviaire à grande vitesse reliera dès 2017 Tours à Bordeaux et réduira le temps de parcours entre Paris et Bordeaux à 2h05 minutes contre 3 heures actuellement. Cette ligne a également pour objectif de favoriser l’augmentation du fret ferroviaire au détriment de la route. Longue de plus de 300 km, elle comportera plus de 900 ouvrages d’art.

Bien que Vinci dispose d’un contrat-cadre avec Autodesk et que ses bureaux d’études utilisent largement les outils de conception de cet éditeur, Vinci a dû tenir compte des choix technologiques préalables de ses partenaires. Car ce sont en tout plus de 20 entreprises et plus de 10 bureaux d’études qui vont travailler en collaboration durant la phase de conception-construction de la ligne.

Garantir l’interopérabilité

Cosea se devait de résoudre la problématique de l’hétérogénéité informatique pour garantir l’interopérabilité, la souplesse et la réactivité du système d’information. Il était donc nécessaire de pouvoir connecter les outils de CAO directement sur la base de données d’informations géographiques pour permettre aux intervenants de travailler sur les fonds de cartes et de télécharger les thématiques.

Le choix de l’architecture modulaire s’est fait en février et mars 2011 et s’est porté sur une base de données Oracle. « Plusieurs entités de Vinci sont déjà des utilisateurs convaincus… », explique Bruno Chiumino, directeur des Systèmes d’information de Cosea.

Le choix de la technologie Autodesk est fondé sur une confiance historique, et en termes plus technologiques sur l’interopérabilité, la souplesse et la réactivité des solutions proposées par Autodesk. « Chaque personne doit pouvoir se connecter avec son propre outil informatique. Etant donné qu’il n’y a pas d’uniformité de l’outil bureautique des différents intervenants, la contrainte majeure est de rendre le système d’information, la gestion des documents, le système d’information géographique, les messageries, etc. accessibles sous tous les environnements. Il s’agissait d’un point clé dans le choix des solutions technologiques de CAO et de DAO ».

Une BD SIG unifiée

Le premier connecteur a déjà été développé et fonctionne sur les solutions Autodesk. Les topographes peuvent se connecter sur la base de données Oracle et utiliser les solutions Autodesk MapGuide Enterprise et Autocad Map 3D pour travailler à l’intérieur du système d’information géographique, ce qui garantit un gain de précision au niveau de la construction. Avec une volonté de grande ouverture technologique, Cosea a également choisi les solutions de l’intégrateur Geomap. Autodesk et Geomap ayant déjà réalisé auparavant des projets communs. La stratégie de Cosea est de préserver toutes les possibilités techniques afin de répondre aux questions actuelles, mais aussi d’anticiper celles qui pourraient se poser à l’avenir.

Tous les bureaux d’études sous-traitants vont continuer à travailler avec leurs propres outils tout en ayant l’obligation, et la facilité, de se connecter sur la GED et la capacité à se connecter sur la Base de Données SIG unifiée.

Au terme du projet, Cosea assurera la livraison des documents et des plans à Mesea, l’entité de Lisea en charge de l’exploitation et de la maintenance de la ligne pour une durée de 50 ans. Un outil sera livré avec les données géo-référencées et les données sources pour permettre une meilleure exploitation. Dès mi-2014, le système d’information commencera à être construit et le travail collaboratif avec Mesea sera initié pour aboutir à la livraison des outils et au transfert de compétences en 2017.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.vinci-concessions.fr & http://www.autodesk.fr 
 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur