Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

Ils s’équipent : Artemis Racing optimise ses voiles pour l’America’s Cup avec Faro

| | | |

Par publié le à 19h03

Ils s’équipent : Artemis Racing optimise ses voiles pour l’America’s Cup avec Faro

Valider le comportement des voiles

Le Challenger suédois utilise un système de mesure laser de Faro pour vérifier que les voiles réalisées se comportent comme prévu par les concepteurs. Les modèles 3D mesurés sont ainsi comparés aux modèles 3D issus de la CAO.  

Artemis Racing, le Challenger of Record de la 34e America's Cup, qui représente le Royal Swedish Yacht Club, a choisi un système de mesure laser 3D de Faro pour optimiser la conception de ses voiles-ailes.

L’America’s Cup vient d’entrer dans une ère de vitesse inégalée à grâce à un nouveau format et les AC45 et AC72. Les AC45 (45 pieds/13,5 m de long), avec leur mât de 20 m et leurs voiles de la taille d’un court de tennis, sont des plates-formes de développement et participeront à l’America’s Cup World Series avant que les équipes ne passent à la vitesse supérieure avec l’AC72 (72 pieds/22 m de long) pour la Louis Vuitton Cup (la Challenger Selection Series). Cette dernière précèdera elle-même la 34e America’s Cup qui se tiendra à San Francisco en septembre 2013.

Mais comme toujours, l’innovation présente aussi son lot de défis techniques et tactiques à relever. Les règles conceptuelles offrent une marge de manœuvre assez vaste pour promouvoir l’innovation. Et pour gagner une compétition de voile, il faut toujours associer un bateau performant aux compétences de l’équipage. Ainsi, les équipes de conception et les équipages vont travailler d’arrache-pied au cours des prochains mois afin d’optimiser leurs chances de remporter le trophée.


                                     
 

                          Mesurer la formes des voiles en 3D à l'aide d'un laser


Ainsi l’équipe Artemis Racing a-t-elle mis au point un processus novateur de conception de sa voilure. « Une voile-aile est un assemblage composite complexe constitué d’un composant structurel principal, de nervures formées et d’enveloppes souples, le tout ressemblant ainsi à l’aile d’un petit avion », explique David Endean, chef de projet du catamaran AC72 chez Artemis Racing.

« Pendant la course, elle est confrontée à un déluge de variables instables. C’est pourquoi nos concepteurs passent un nombre d’heures incalculable sur des ordinateurs extrêmement puissants, afin de développer la forme idéale de l’aile. Plus la conception est raffinée, plus la pression est grande pour l’équipe de construction ».

« Dans cette compétition, le temps et le budget sont des facteurs décisifs. Avec le tracker laser de Faro, nous avons développé une approche qui nous permet de réduire le temps nécessaire à la création de nouvelles formes d’aile et de modifier rapidement les surfaces moulées sans gaspiller à chaque fois les matériaux. Et nous atteignons des niveaux de précision plus élevés sans faire face à des coûts inabordables ».

Le tracker laser de Faro assure en effet la mesure en continu et en temps réel de la voilure, tout en comparant les mesures avec les modèles CAO pour voir d’éventuelles différences. « Nous sommes tous des marins passionnés qui préfèrent naviguer plutôt qu’étudier la métrologie. Ce matériel est un rêve, car il nous offre l’indépendance et la flexibilité nécessaires », conclut David Endean.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.artemisracing.com/ & http://www.faro.com

 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur