Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

Ils s’équipent : Air Liquide installe un super calculateur de 15 TeraFlops pour sa R&D

| | | | |

Par publié le à 01h27

Ils s’équipent : Air Liquide installe un super calculateur de 15 TeraFlops pour sa R&D

15 TeraFlops pour innover plus rapidement

Le spécialiste des gaz fait évoluer son supercalculateur SGI pour l’amener à une puissance de 15 TeraFlops, afin d’augmenter ses capacités en simulation numérique.

Air Liquide, leader mondial des gaz pour l’industrie, la santé et l’environnement, a retenu SGI, spécialiste de l'informatique technique, pour lui fournir une solution de calcul intensif (HPC - High Performance Computing) d’une puissance de 15 TeraFlops. Ce nouveau calculateur est un outil essentiel pour les scientifiques du groupe, afin d’élaborer de nouvelles solutions pour leurs clients.

« Les besoins en calcul à haute performance sont en constante augmentation dans notre secteur d’activité et permettent d’accélérer l’innovation dans les domaines de l’énergie, de l’environnement et de la santé », constate Frédéric Camy-Peyret, le directeur du programme R&D modélisation et simulation numérique pour Air Liquide. « Avec des simulations toujours plus fiables et détaillées, nos applications en mécanique des fluides et modélisation moléculaire nécessitent non seulement des architectures de calcul innovantes, mais également des solutions de stockage très performantes. C’est une solution complète que SGI peut ainsi nous fournir ».

La configuration retenue est la 3e évolution des serveurs SGI ICE initialement installés chez Air Liquide en 2008, démontrant la capacité de ces serveurs à être mis à jour en fonction des dernières technologies. Le serveur de calcul d’Air Liquide intègre ainsi les nouveaux processeurs Intel Xeon E5-2670 et une infrastructure Infiniband FDR non bloquante de Mellanox. Le serveur ICE X est de type lames avec une topologie ‘‘Hypercube’’ double plans. Il est doté de plusieurs centaines de cœurs Xeon et de 2,3 To de mémoire. Une baie SGI InfiniteStorage 5500 de type RAID fournit un espace utilisateur via NFS ou CIFS, ainsi qu’un accès à des capacités de visualisation à distance grâce au logiciel VirtualGL/Tiger et des cartes GPU de NVidia, l’ensemble étant intégré par le département SGI Professionnal services.

Simuler pour innover

Chez Air Liquide, la simulation numérique est au cœur du processus d’innovation pour comprendre, prédire et optimiser les procédés d’Air Liquide et ceux de ses clients, ouvrant de nouvelles voies pour les gaz pour l’industrie, la santé et l’environnement. La simulation à haute performance permet en particulier de mieux anticiper les évolutions technologiques et d’accélérer la mise sur le marché de nouvelles solutions. Dans les domaines de l’énergie et de l’environnement, il est extrêmement important de maîtriser une innovation depuis la phase laboratoire jusqu’au déploiement industriel par la simulation numérique.

« Nos chercheurs font de plus en plus de simulations et génèrent des données de plus en plus volumineuses. L’importance de l’accès aux fichiers devient aussi prépondérante que la puissance de calcul brute. Cet équilibre revêt un enjeu crucial dans notre infrastructure informatique », conclut Frédéric Camy-Peyret.

Air Liquide a installé son premier serveur graphique SGI en 1987 au Centre de Recherche Claude-Delorme aux Loges en Josas (78) sur le plateau de Saclay. Il a depuis régulièrement fait évoluer sa configuration pour répondre aux besoins de ses chercheurs et de ses clients. D’ailleurs une nouvelle évolution est déjà prévue en 2013 avec l’ajout d’une dizaine de TeraFlops dans le calculateur ICE X grâce à des nœuds intégrant une nouvelle génération de processeurs Intel.

Jean-François Prevéraud

Pour en savoir plus : http://www.france.airliquide.com/ & http://www.sgi.com/

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur