Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

IBM rachète Red Hat, une force dans le secteur du cloud

| | |

Publié le à 17h08

IBM rachète Red Hat, une force dans le secteur du cloud

IBM rachète le développeur de software open source Red Hat pour 34 milliards de dollars, son acquisition la plus chère à ce jour. Une opération prometteuse dans le secteur du cloud.

Le géant américain de l’informatique IBM a annoncé le 29 octobre l’acquisition la plus coûteuse de son histoire : le rachat à 34 milliards de dollars de Red Hat, société américaine spécialisée dans le développement de logiciels libres - open source - pour les entreprises et à la distribution du système d'exploitation  Linux, le plus populaire de ce type de logiciels. L’engouement pour les solutions informatiques libres n’est pas nouveau : en juin, Microsoft rachetait GitHub, hébergeur de logiciels développés en ligne.

Une nouvelle méthode de gestion du cloud

Red Hat rejoindra IBM comme unité indépendante de son équipe dédiée au “Hybrid Cloud” dont l’une des missions, cruciale aux entreprises, est le transfert des données des centres de stockage aux fournisseurs de clouds. Mais, comme le souligne le MIT Technology Review, la transaction permet aussi à la surnommée Big Blue de se moderniser en mettant la main sur une infrastructure solide dans la gestion du cloud. Red Hat possède la plateforme open source OpenShift, un service de “conteneurs” virtuels (utilisés dans des systèmes comme Docker et Kubernetes) facilitant la conception de logiciels sur le cloud. Alors que les logiciels traditionnels sont mal exécutés quand ils sont déployés d'un système à un autre, le conteneur règle le problème car il regroupe l'application, ses bibliothèques et configurations dans un seul et même package, ce qui crée un environnement isolé pour l'exécution du logiciel. C'est donc un niveau de sécurité ajouté, puisque l'application ne s'exécute pas directement sur le système d'exploitation hôte. Les conteneurs permettent ainsi d'extraire des applications de l'environnement dans lequel elles s'exécutent réellement : une fois extraites, elles sont facilement déployées dans toutes sortes d'environnement, notamment les cloud publics ou les centres de données privés.  Avec ce rachat, IBM espère rentrer en force sur le marché en croissance du cloud où d’autres sociétés comme Microsoft, Alphabet, ou encore Amazon, qui l'ont devancé dans le secteur du cloud, un marché en pleine croissance.

Intissar El Hajj Mohamed

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur