Veille technologique

pour les professionnels de l’industrie
S’abonner

S’inscrire à l’hebdo de la techno :

Rechercher sur Industrie & Technologies

Facebook Twitter Google + Linkedin Email
×

partager sur les réseaux sociaux

GridMotion, le véhicule électrique au service du smartgrid

| | |

Par publié le à 11h32

GridMotion, le véhicule électrique au service du smartgrid

Pour évaluer les économies que pourrait faire un utilisateur de véhicule électrique, un projet de recharge intelligente a été mis en place par des acteurs de la mobilité. Baptisé GridMotion, son but est de tester une solution de vehicle-to-grid (V2G). 

En décalant la recharge de son véhicule électrique aux heures les moins coûteuses, un utilisateur de véhicule électrique pourrait alors voir sa facture d’électricité baisser. C’est sur ce constat qu’un groupe d’acteurs de la mobilité se sont lancé dans le projet GridMotion de test d’une solution vehicle-to-grid (V2G). Les partenaires – le groupe PSA, Direct Energie, Enel, Nuvve, Proxiserve et l’Université technologique du Danemark – lancent le projet expérimental sur 2 ans pour évaluer quelles sont les économies réalisées pour une charge / décharge intelligente des véhicules électriques.

Deux types de flotte automobile vont être étudiés. D’un côté, 50 utilisateurs de Peugeot iOn, Partner Electric, Citroën C-ZERO ou Berlingo vont tester des solutions de charge intelligente unidirectionnelles, en rechargeant quand le prix de l’électricité est au plus bas et en fonction de leurs besoins. De l’autre, une flotte B2B de 15 Peugeot iOn ou Citroën C-ZERO testeront des stations de recharge Enel bidirectionnelles, avec une charge et décharge intelligente. « Cette flotte fournira des services d’équilibrage au résaeu électrique en alternant de courtes périodes de charge et décharge, tout en respectant les futurs besoins de mobilité des véhicules, confie Direct Energie. Les périodes de charge auront lieu lorsqu’il y aura un surlus de production électirque sur le réseau, et les périodes de décharge lorsqu’il y aura un surplus de consommation électrique sur le réseau. »

Les partenaires ne recherchent plus que les volontaires pour participer au projet. Ils doivent être domiciliés en France et posséder un véhicule électrique de marque Peugeot ou Citroën produit à partir de janvier 2015. 

Abonnez-vous et accédez à l’intégralité de la veille technologique

Commentaires

Réagissez à cet article

* Informations obligatoires

erreur

erreur

erreur